Sainte-Marie : Débrayage de 2 heures à l'appel de la CGT pour s'opposer à la fermeture du service géronto-psychiatrie

  • Une trentaine de salariés ont répondu à l'appel au débrayage de 2 heures, lancé par la CGT.
    Une trentaine de salariés ont répondu à l'appel au débrayage de 2 heures, lancé par la CGT. RB - RB
Publié le

Le projet de fermeture, cet automne,  des 17 lits du service géronto-psychiatrie de l'hôpital Sainte-Marie ne passe vraiment pas du côté de la CGT, syndicat majoritaire, à l'origine du débrayage de 2 heures qui vient de se dérouler ce jeudi après-midi devant la barrière de l’hôpital Sainte-Marie afin de marquer son opposition au projet.

Défendant un véritable savoir-faire dans la prise en charge des personnes âgées séniles ou en perte d'autonomie, l'hôpital Sainte-Marie affiche un taux de remplissage de l'ordre de 85%. "Il y a un réel besoin, plaide Francis Cunnac, le délégué central CGT de Sainte-Marie. Dans la période actuelle, avec l’augmentation des besoins en soins psychiatriques, nous trouvons que ce n’est pas une bonne chose. Quand des lits ferment, ils ne rouvrent jamais et à terme, ce sont aussi des postes annexes qui fermeront (buanderie, cuisine, pharmacie, etc.), même si un certain nombre est réaffecté sur des services ambulatoires, en vue de diminuer le recours à l’hospitalisation." 

Difficultés de recrutement

Les participants - ils étaient une trentaine - se sont ensuite rendus devant les locaux ruthénois de l’Agence régionale de santé (ARS) pour, là aussi, faire entendre leurs revendications. En marge du projet de fermeture des 17 lits à Sainte-Marie, Francis Cunnac tenait aussi à souligner les difficultés rencontrées par les établissements de santé pour recruter psychiatres, médecins mais aussi aide-soignant et infirmiers. " Le souci, c'est que depuis le Ségur de la santé, nous ne sommes plus du tout attractifs. Les différences de salaires entre salariés du public et ceux du privé sont énormes. Il faut vraiment avoir la notion de service public chevillée au corps pour continuer à y croire", conclut le militant bien décidé à poursuivre la mobilisation.

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

445 €

RODEZ - Les Demeures De L'Adrech. Appartement T2, de 53 m2, dans résidence [...]

289 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Agréable studio en coeur de[...]

145000 €

RODEZ, secteur Croix Grande Type 4 traversant, d'une surface habitable de 1[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Anonyme13114 Il y a 1 mois Le 18/06/2021 à 18:03

Un petit voyage au Venezuela ou en Biélorussie leur ferait le plus grand bien.