Belcastel : l’automne sera chaud, très chaud, au château pour Halloween

  • Le dragon de Belcastel vous invite à fêter Halloween.
    Le dragon de Belcastel vous invite à fêter Halloween.
Publié le

Plusieurs manifestations sont programmées, dont trois soirées hantées pour la fête d’Halloween, le dernier week-end d’octobre, et un final de feu, version Burning Man, dimanche 11 novembre.

Après un été aux couleurs éclatantes du street art, avec plusieurs artistes de dimension internationale, la saison culturelle du château de Belcastel n’est pas terminée, loin s’en faut. Elle va même se poursuivre et se terminer en beauté, lors d’une arrière-saison automnale qui promet d’être chaude, très chaude même.

Ce dimanche, comme ceux des 7 et 14 novembre, la visite du château sera agrémentée d’une dégustation (de 15 heures à 17 heures, tarif habituel de la visite) de châtaignes grillées au feu de bois dans la cheminée de la salle à manger médiévale et accompagnées d’un verre de vin chaud ou de jus de pomme chaud préparés à partir d’excellentes recettes alsaciennes.

À l’occasion de la fête d’Halloween, l’équipe du château vous propose une visite hantée quelque peu particulière, les vendredi 29, samedi 30 et dimanche 31 octobre, à partir de 18 heures (réservation obligatoire : info@chateaubelcastel.com ou 05 65 64 42 16, tarif : 12 €, jus de zombie compris, âge minimum : 12 ans). Nicolas Marc, le responsable du château, qui conduira ces visites pas tout à fait comme les autres, promet plein de surprises.

"Chaque année, à cette époque, il se passe des choses bizarres dans le château… C’est d’ailleurs à cette période que la femme du seigneur de Belcastel avait été défenestrée, son mari mourant quelques jours plus tard… Nous embarquerons les visiteurs, un peu partout, dans le château spécialement décoré, pour résoudre une énigme…" Vont-ils rencontrer le fantôme de la Dame blanche, que certains auraient aperçu dans l’enceinte du château ?

Après ces journées fantomatiques, le final se déroulera dans une ambiance de feu, version Burning man, le dimanche 11 novembre, à partir de 18 heures. Le public est invité à se retrouver au pied du château, dans le village, près du pont, pour un au revoir spectaculaire à l’exposition 2021. Les immenses œuvres de l’exposition temporaire, réalisées par plusieurs street artistes de renommée internationale, disparaîtront dans les flammes.

À cette occasion, un apéritif préparé par l’équipe du château et le comité des fêtes du village, sera offert aux participants, pour célébrer la fin de la saison. Des flammes que l’on retrouvera dès l’été prochain, puisque la nouvelle saison culturelle 2022 sera placée sous le signe des dragons. Mais, chut, nous ne pouvons en dire plus…

www.châteaubelcastel.com

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Belcastel

410000 €

Sur l'axe Rodez-Rignac, à 20 km du centre de Rodez, superbes chambres d'hôt[...]

45000 €

Secteur BELCASTEL, grange/étable d'environ 100 m² au sol sur deux niveaux, [...]

795000 €

Corps de ferme type T4 avec ses dépendances et 5 chambres d'hôtes ( 16 couc[...]

Toutes les annonces immobilières de Belcastel
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
exBelcastel Il y a 1 mois Le 28/10/2021 à 00:23

Bonjour,
Je me permets de réagir car c'est lassant de lire (et de voir) des bêtises de plus en plus grosses sur le château de Belcastel. J'y ai vécu trente ans car j'en suis la précédente propriétaire. Il n'y a pas de choses bizarres en automne, ni de fantômes. La Dame blanche, la femme défenestrée et la mort de son mari, et tant d'autres choses, sont des inventions de marketing. Les fake news, le buzz sont désormais quotidiens dans ce château et c'est navrant car F. Pouillon n'a pas réalisé ce grand œuvre pour que la bêtise et l'amour de l'argent y règnent en maîtres.
Il est possible que la modération ne laisse pas passer ce commentaire. Ce serait le signe d'une époque vraiment triste car si ce journal faisait vraiment oeuvre de journalisme, ce sont les fake news provenant du château qui ne seraient pas publiées.