Actu

Le Tour de France à Rodez en 2015 : c'est presque fait !

Le 03 septembre à 13h52 par Maxime Raynaud | Mis à jour le 03 septembre

Un maillot jaune à Rodez, trois ans après Wiggins et le Paris-Nice 2012 ?
La cité aveyronnaise n’en a jamais été aussi près.
Un maillot jaune à Rodez, trois ans après Wiggins et le Paris-Nice 2012 ? La cité aveyronnaise n’en a jamais été aussi près. (José A. Torres)

De l’hypothèse à la confirmation, la frontière est parfois mince. Pour ce qui concerne le passage du Tour de France 2015 à Rodez, il semblerait que la plus grosse barrière soit tombée ces derniers jours.

Après les premières rumeurs -confirmées depuis- faisant état de réservations hôtelières et de contacts avancés entre la mairie ruthénoise et le groupe Amaury Sport Organisation (ASO), de nouvelles informations installent définitivement Rodez comme l'une des potentielles villes étapes de l'édition 2015 du Tour de France

La confirmation de Prudhomme

Jamais depuis l'échec de 2012, la préfecture ruthénoise n’a été aussi proche d’accueillir les rois de la petite reine. Selon nos informations, Christian Prudhomme, directeur de l’épreuve, aurait récemment assuré la ville du passage de la 102e édition l’an prochain. Et le menu serait royal : arrivée, a priori de Castres, vendredi 17 juillet ; et départ le lendemain pour rejoindre Mende à l’occasion du 20e anniversaire de la fameuse montée Laurent Jalabert. De quoi saliver. Mais pas encore se lécher les babines puisque, pour en avoir le cœur net, il faudra patienter jusqu’à la présentation du tracé, programmée le 22 octobre.

Côte de Saint-Pierre et «privatisation» du musée Soulages 

Pour l’heure, si le premier magistrat, Christian Tesseydre, ne confirme pas encore, il n’infirme pas non plus. Quitte à se montrer loquace sur un point du parcours à l’étude : la côte Saint-Pierre (13% de dénivelé), à Bourran, qui devrait précéder une arrivée quasiment actée sur l’avenue Victor-Hugo, face à la cathédrale. "Ce serait fantastique pour Rodez !, s’exclame l’édile. Ce final offrirait à la ville une belle promotion avec une vue sur le viaduc de Bourran, pour finir sur le musée Soulages." 

Un détour du peloton par cette montée offrirait aussi un joli coup de pub à la RAGT, sponsor du Tour jusqu’en 2017 pour le classement par équipes. Quant au musée Soulages, nouvel argument touristique N.1 de la ville, il aurait déjà été réservé pour la journée du 17 juillet et une «visite privée» des officiels du Tour de France. Réponse dans 49 jours.