Politique

De nouvelles frontières pour les trois arrondissements aveyronnais

Le 11 janvier à 07h00

L’officialisation au 1er janvier de la nouvelle partition intercommunale, réduisant de 36 à 19 le nombre de communautés de communes impose désormais un nouveau découpage interne du département.

Pour assurer une cohérence tant territoriale que politique, les communes appartenant à une même intercommunalité doivent s’inscrire dans un même arrondissement. La préfecture s’est donc employée à modifier les contours des trois sous-préfectures de l’Aveyron.

Validée par le ministère de l’Intérieur et arrêtée par le préfet de région, la nouvelle carte redessinant les arrondissements du département est, elle aussi, entrée en vigueur au 1er janvier. Elle consacre l’agrandissement des arrondissements de Millau et de Villefranche au détriment de celui de Rodez.

L’adéquation avec les nouveaux périmètres intercommunaux n’est pas la seule raison à cette manœuvre : il s’agit aussi « de renforcer l’accompagnement des collectivités territoriales et des entreprises par les sous-préfets dans la réalisation de leurs projets », précise la préfecture.

Précisons qu’il faut distinguer les arrondissements (périmètre administratif) et les circonscriptions (périmètre électoral d’un député, notamment). Cela relève d’un découpage obéissant cette fois à une cohérence résolument plus politique que territoriale... Les prochaines législatives ne devraient donc pas être affectées par ces changements.