Santé

Le cannabis thérapeutique contre la dépendance aux opioïdes

  • Le cannabis thérapeutique contre la dépendance aux opioïdes
    - destinationsante.com
S'abonner Mis à jour le -- partages
Aux Etats-Unis, la prescription de cannabis thérapeutique chez les personnes âgées diminuerait la douleur. Et limiteraient la consommation d’opioïdes… des molécules très addictives.

Des chercheurs new-yorkais* ont suivi 138 usagers de cannabis thérapeutique, âgés de 61 à 70 ans. Une prescription légalisée dans le cadre de la prise en charge de la douleur. Tous souffraient d’ostéoporose, de sténose spinale**, portaient des prothèses de hanche ou de genoux. Et les injections de stéroïdes ne parvenaient pas à limiter la douleur.

Objectif donc, tester l’impact du cannabis thérapeutique après 1 mois de prescription. Un questionnaire de 20 items leur a été distribué pour jauger de l’impact sur la douleur chronique.

91% des volontaires recommandent le cannabis thérapeutique

Résultats, « sous cannabis thérapeutique, 18% des volontaires ont expliqué diminué modérément leur consommation d’opioïdes, 20% ont extrêmement diminué cet usage et 27% ont arrêté de prendre ces molécules », détaille le Pr Diana Martins-Welch, principale auteure de l’étude. Ainsi, en moyenne, sur une échelle de 1 à 10, la douleur est passée de 9 à 5,6. Au total, 91% des participants ont affirmé qu’ils recommanderaient l’usage de cannabis thérapeutique à autrui.

Autres points, 45% l’utilisaient sous forme de vaporisateur, 26% prenaient ce traitement en comprimés et 17% via des extraits d’huile. Au total, 21% en consommaient une fois par jour, 23% deux fois par jour et 39% plus de 2 fois au quotidien.

Et les témoignages des patients illustrent cette efficacité. « Ma qualité de vie a considérablement augmenté depuis que je prends du cannabis thérapeutique », explique un malade. « J’étais sous opioïdes depuis 15 ans, sous cannabis thérapeutique pendant 6 mois et maintenant j’ai pu arrêter les deux. » Bien sûr l’efficacité n’est pas radicale pour tout le monde. « Même si la douleur n’a pas totalement disparu, le cannabis thérapeutique s’est avéré extrêmement efficace pour gérer les pics. J’ai pu retrouver un quotidien au travail et chez moi normal », rapporte un second participant.

Faciliter l’accès à la marijuana dans le cadre médical

Aux Etats-Unis, 30 Etats autorisent la prescription de cannabis thérapeutique. « Dans les Etats où cet usage n’est pas autorisé, ce traitement est très onéreux et non couvert par les assurances », déplore le Pr Martins-Welch. « Ce phénomène éloigne les patients de traitements qui pourraient leur être bénéfique. » Un sujet d’actualité sur le continent américain, là où la consommation d’opioïdes fait des ravages en termes de santé publique. Mais aussi dans le monde où l’usage de cannabis thérapeutique suscite encore de vifs débats.

A noter : en France, le seul médicament à base de cannabis thérapeutique, le Sativex® dispose d’une autorisation de mise sur le marché depuis 2014. Et ce dans le cadre de réduction de la spasticité musculaire dont souffrent les patients atteints de sclérose en plaques. Mais faute d’entente sur la fixation de son prix, ce traitement n’est toujours pas délivré aux patients…

*Division of Geriatric and Palliative Medicine, Department of Medicine at Northwell Health
**maladie du dos provoquant douleur chronique dans le bas du dos liée à la compression des nerfs

Allaitement : les Françaises suivent-elle les recommandations nutritionnelles ?

Source : Destination Santé

Réagir