Handball

Le Roc se renforce avec l'arrivée du gardien Jordane Degeorges

  • Arrivé de Chartres-Mainvilliers (Nationale 1) Jordane Degeorge s'est engagé pour deux saisons avec le Roc.
    Arrivé de Chartres-Mainvilliers (Nationale 1) Jordane Degeorge s'est engagé pour deux saisons avec le Roc. Emmanuel Campion -
Publié le / Modifié le S'abonner

Transferts. L’ex-gardien N.2 de Chartres-Mainvilliers (D2) Jordane Degeorges s’est engagé pour deux saisons avec le club ruthéno-castonétois dont il est la première recrue.

Lancé dans le "chantier" du recrutement depuis plusieurs semaines, avant même la fin d’une saison auréolée le 11 mai de l’accession à la Nationale 1, le Roc Aveyron handball a posé hier la première pierre de son futur effectif avec la signature de Jordane Degeorges. Ce solide gardien (1,85m, 85kg) natif de Lyon, en fin de contrat à Chartres-Mainvilliers et non conservé par le club de ProD2 en raison notamment de l’arrivée de l’ex-Chambérien Nebojsa Grahovac, s’est engagé pour deux saisons en Aveyron avec, à la clé, un contrat professionnel.

Desgeorges pour "préparer l'avenir"

La plupart du temps N.2 lors du dernier exercice en raison notamment de blessures, ce dernier rempart présente l’avantage d’être jeune (25 ans) et donc d’offrir au Roc la possibilité de "préparer l’avenir" comme nous l’a confié son coprésident Olivier Ferrand. "On ne veut pas faire des coups, on veut construire,a-t-il ajouté. Un gardien, c’est 50% d’une équipe et plus tu montes de niveau, plus tu en as besoin. C’est la dernière porte donc quand tu le peux, tu la verrouilles."

Un arrière gauche et un demi-centre annoncés sous peu.

Autre avantage, et non des moindres, Degeorges connaît la région puisqu’après avoir gardé les buts de Bourgoin-Jallieu chez les jeunes et fréquenté le pôle espoirs de Chambéry, il avait rejoint le centre de formation d’Aurillac. Parti ensuite à Lanester (N1), il a atterri à Chartres il y a deux saisons.

En Aveyron, il débarquera donc dans un groupe au sein duquel Marc Becdro et Mohammed Gaga, les gardiens du temps lors des deux dernières saisons, devraient toujours avoir leur mot à dire. La concurrence, à laquelle il faut ajouter le gardien de la réserve Vincent Costes, s’annonce féroce. Et cela ne devrait pas s’arrêter là. En effet, côté joueurs de champ, un arrière gauche et un demi-centre, pour pallier notamment le départ de Yannick Verdier, devraient être annoncés sous peu. Un pivot est également espéré et le marché des pays de l’Est semble très prisé par le club. Au total, le Roc vise "idéalement 5 recrues" selon son coprésident. 

Maxime Raynaud
Réagir