L’Aveyron sans doute privé du Tour de France en 2014

  • Les villes de Rodez et Villefranche restent candidates pour revêtir l’habit de ville-étape dès juillet prochain.
    Les villes de Rodez et Villefranche restent candidates pour revêtir l’habit de ville-étape dès juillet prochain. Archives JAT / Archives JAT
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

À un peu moins d’un mois de l’annonce en grande pompe du parcours officiel par les organisateurs de chez ASO, tout laisse à penser que l’Aveyron sera un des grands oubliés de la Grande Boucle en juillet prochain...

Raté ! Les amoureux de la petite reine devront encore patienter pour revoir passer le Tour de France, sa caravane et toute la ferveur qui les suit, en Aveyron. En effet, les villes de Rodez et de Villefranche-de-Rouergue, candidates pour revêtir l’habit de ville-étape dès juillet prochain, ne devraient pas accueillir le troisième événement sportif au monde en 2014.

L’officialisation du parcours aura lieu dans un peu moins d’un mois, le 23 octobre précisément, par Christian Prudhomme et son équipe (ASO). Mais d’ores et déjà, plusieurs éléments laissent à penser que le peloton ne passera pas dans le département.

Et si Villefranche coiffait la Dordogne sur la ligne...

"Quand le Tour s’arrête en Aveyron ou à 60-80 km à la ronde, on reçoit généralement les premières demandes d’hébergement le 1er août de l’année précédente", nous a confié hier Philippe Panis, porte-parole des hôteliers-restaurateurs du département. "Et là, on n’a toujours rien enregistré." 

Du côté de la municipalité ruthénoise, et alors que la venue du Tour était un réel objectif après la liesse populaire qu’avait engendré le départ de la 13e étape en 2010, on semble résigné à ce qu’ASO boude le piton... en 2014. Selon nos informations, l’arrivée dans la préfecture pour le moins cahoteuse du Paris-Nice en 2012 (autre épreuve siglée ASO) a également laissé un goût amer aux organisateurs. La perle du Rouergue, dont les rumeurs ces dernières semaines faisaient état de la future présence du Tour, devrait, elle aussi, être privée de la fête.

Un mois pour espérer

Même si là, Serge Cérantola, adjoint aux sports, se voulait hier moins catégorique : "Le maire a eu un appel en juillet concernant la capacité d’accueil de la ville. On n’en sait pas davantage depuis. Sachant que si on devait être ville étape, on serait, je pense, invité à aller à Paris.Il reste encore un mois." Depuis juillet, la Dordogne, avec Bergerac et Périgueux, semble avoir convaincu pour la sortie des Pyrénées et avant de rallier les Champs-Élysées. C’est en tout cas ce dont ont fait état nos confrères de Sud Ouest notamment ces derniers jours. Des informations relayées sur plusieurs sites internet spécialisés qui s’accordent d’ailleurs à condamner l’Aveyron à être oublié en 2014. Verdict final le 23 octobre. 

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir