Un millier de collégiens aveyronnais dans les «Coulisses du bâtiment»

  • Les professionnels du bâtiments, entrepreneurs et enseignants, se mobilisent pour séduire les jeunes.
    Les professionnels du bâtiments, entrepreneurs et enseignants, se mobilisent pour séduire les jeunes. RB
Publié le , mis à jour

Sensibilisation. Le 11 octobre, 948 élèves de 25 établissements du département vont aller à la découverte de 50 métiers du BTP dans 18 entreprises aveyronnaises.

Les métiers du bâtiment et des travaux publics (BTP) ont changé. Mais la mauvaise image qui leur est souvent associée continue de leur coller à la peau. Et cela, au grand dam des professionnels qui gravitent autour du BTP (chefs d’entreprises, établissements scolaires, centre de formations, etc.). Des professionnels qui ne sont d’ailleurs pas étrangers à l’évolution des mentalités. «Quelques rares personnes ont bien encore à l’esprit l’image du manœuvre avec son litron de rouge qui se tue à la tâche, mais c’est de plus en plus rare», s’amuse un chef d’entreprise.

50000 départs à la retraite à compenser chaque année

Un cliché qui tend à évoluer grâce également à l’initiative de la Fédération du bâtiment et des travaux publics (FPTP) qui a lancé, il y a une dizaine d’années, l’opération Les Coulisses du bâtiment et des travaux publics. Une action menée de concert avec des entreprises du BTP et des établissements scolaires qui, en 10 ans, a déjà permis à 10000 collégiens, rien qu’en Aveyron, de découvrir une cinquantaine de métiers du secteur, dont certains qu’ils n’imaginaient même pas. Pour la 11e édition de l’opération qui se déroulera vendredi 11 octobre, la FBTP 12 a invité 948 élèves issus de 25 collèges de l’Aveyron. Un département, où les métiers du BTP et des TP représentent plus de 6500 emplois. Sachant que le secteur, en France, doit également compenser les 50000 départs à la retraite annuels. Autant dire que les visites programmées ce jour-là sur les chantiers, les bureaux d’études, ou encore dans les ateliers de l’une des 18 entreprises partenaires, devraient encore susciter de nombreuses vocations.

r.b.
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?