L'aéroport de Rodez déterminé à ouvrir d’autres destinations

  • Manuel Cantos "se libère" de l’aéroport pour se consacrer à la CCI.
    Manuel Cantos "se libère" de l’aéroport pour se consacrer à la CCI. Myriam Laffont
Publié le

Économie. C’est en optimiste que Manuel Cantos quitte la présidence de l’aéroport. Installé le 9 janvier, son successeur relèvera le défi de nouvelles lignes et compagnies pour attirer 200 000 passagers.

Hier matin, soit trois jours après avoir remis sa démission à la Sem Air 12, la société d’exploitation de l’aéroport de Rodez, Manuel Cantos a expliqué les raisons d’un départ qui n’a rien de précipité.  "Il me paraît simplement logique qu’au bout de trois ans de bons et loyaux services, un autre que moi assure la continuité de cet aéroport indispensable au développement économique de l’Aveyron. Gérer simultanément la CCI de l’Aveyron, et ses 12000 entreprises, et l’aéroport de Rodez, avec ses 145 000 passagers sont deux missions très prenantes. En trois ans, j’ai vieilli de 10 ans!"

Passage de témoins en janvier

Le passage de témoin se fera sans trous d’air. Surtout, le 9 janvier, Manuel Cantos, qui ne quitte pas l’avion et restera administrateur, proposera que les fonctions de président du conseil d’administration (CA) et de directeur général (DG) soient séparées, et qu’ainsi, Tom Roberts, l’actuel DG délégué, assure la totale fonction de DG.

Secret autour du successeur 

De l’éventuel successeur de Manuel Cantos, on saura seulement que ce pourrait être "un grand dirigeant d’entreprise, incontesté". Dans un contexte international aéroportuaire menaçant, et au lendemain de la suspension des liaisons hivernales Rodez-Londres, celui qui se consacrera désormais à la seule présidence de la CCI, et que le monopole de Ryanair agace "un peu", se déclare pourtant "optimiste pour les temps à venir". 

Ouvrir d'autres destinations

D'autant plus optimiste que les ambitions ne manquent pas autour de lui. "En négociation avec d’autres compagnies low cost, nous sommes déterminés à ouvrir d’autres destinations. La perspective est d’atteindre 200 000 passagers en quatre ans."

Interruption des vols vers Lyon

Dans l’immédiat, et sur le terrain du maintien plus que de l’ouverture, la nouvelle direction devra trouver un successeur à la compagnie Hex’Air qui interrompra le 22 janvier la ligne Rodez-Castres/ Lyon, sous le coup d’une baisse significative de ses passagers.

Myriam Laffont
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?