Fondamente : les élus inquiets de la possible fermeture de la gendarmerie

  • Six maires de la communauté de communes Larzac et vallées ont remis au sous-préfet Bernard Breyton une motion de soutien pour le maintien de cette brigade qui compte aujourd’hui quatre militaires
    Six maires de la communauté de communes Larzac et vallées ont remis au sous-préfet Bernard Breyton une motion de soutien pour le maintien de cette brigade qui compte aujourd’hui quatre militaires José A. Torres
Publié le , mis à jour

Dès le mois d’août, la gendarmerie de Fondamente dans le sud Aveyron pourrait fermer ses portes. Six maires de la communauté de communes Larzac et vallées ont remis une motion de soutien au sous-préfet Bernard Breyton

Dès le mois d’août, la gendarmerie de Fondamente dans le sud Aveyron pourrait fermer ses portes. Une décision dont les élus de la communauté de communes du Larzac n'ont pris connaissance que le 2 février dernier. Une décision jugée "brutale est lourde de conséquences pour toutes les communes (...) qui vont se trouver très éloignées des services chargés d’assurer la sécurité des habitants.» Six maires de la communauté de communes Larzac et vallées ont remis, en préfecture à Rodez, au sous-préfet Bernard Breyton une motion de soutien (signée par seize maires au total) pour le maintien de cette brigade qui compte aujourd’hui quatre militaires.

«Ce sont autant de familles, avec leurs enfants, qui sont vouées à disparaître, déplore Christophe Laborie, président de la communauté de communes Larzac et vallées. Sans ces enfants, on peut supposer que ce sont nos écoles qui vont en pâtir.» «Après la fermeture de la trésorerie de Cornus, encore un service public que l’on veut supprimer sur notre canton», renchérit-il.

Le maire de Fondamente, Gérard Ayot évoque, quant à lui, l’argument financier. En effet, la commune a souscrit un emprunt de 14 000€ par an jusqu’en 2020, pour la réfection des locaux. Et, la gendarmerie verse 40 000€ par an à la municipalité de Fondamente. Sans cette somme, «on peut dire que la mairie est en faillite», s’étrangle Gérard Ayot. Reste que la fermeture de la gendarmerie de Fondamente n’est pas encore actée. Un avis sera rendu par le préfet de l’Aveyron après les élections cantonales, fin mars. En attendant, les élus du Larzac et vallées restent «mobilisés et attentifs aux décisions prises».

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Fondamente

117000 €

POUR LES AMATEURS D EXCEPTION: Sur la commune de Fondamente à 15 min de l a[...]

Toutes les annonces immobilières de Fondamente
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?