Les orgues réenchantent la cathédrale et l’église St-Amans

  • Les musiciens ne sont pas payés au cachet mais viennent pour le plaisir de jouer sur l’orgue de la cathédrale, pour sa renommée.
    Les musiciens ne sont pas payés au cachet mais viennent pour le plaisir de jouer sur l’orgue de la cathédrale, pour sa renommée. SO
Publié le

Rodez: mélomanes et amateurs d’orgue vont encore pouvoir s’en donner à cœur joie, cette année, avec le festival "Les orgues chantent à Rodez", proposé par l’Adroa, à partir du 15 juillet.

Cette année, le festival "Les orgues chantent à Rodez" débute le 15 juillet, avec un concert de musique baroque italienne. "Le groupe programmé pour l’ouverture fait la particularité de ce festival, puisque nous avons l’habitude de programmer un ou deux musiciens à la fois. Or, cette année, nous avons Nulla Dies Sine Musica, un groupe de cinq musiciens. Puis, le 12 août, le Trio Rheinberger", commente la secrétaire de l’association.

Cela fait plus de 20 ans que l’Association pour le développement et le rayonnement de l’orgue en Aveyron (Adroa) met à l’honneur cet instrument, que les grands musiciens classiques qualifiaient de "roi des instruments". De plus, l’instrument sert, indirectement, à mettre en valeur l’église Saint-Amans, où deux concerts sont programmés, et, bien sûr, la cathédrale Notre-Dame de Rodez qui accueille la majorité des concerts. Cette dernière est d’ailleurs dotée de l’un des plus beaux orgues d’Europe.

Les meilleurs facteurs se sont succédé à travers les siècles, soit pour le mettre sur pied, soit pour entreprendre différentes réparations. Un document daté du 23 novembre 1629 fait ainsi état du facteur Antoine Vernholes, de Poitiers, et de Raymond Gusmond, maître sculpteur de Périgueux, qui, lui, a réalisé le buffet. Les travaux de cet orgue se sont achevés en 1631.

Ensuite, le monumental instrument de musique a connu de nombreux événements, plus au moins fâcheux. Durant la Révolution, le "roi des instruments" a particulièrement souffert. Puis, en 1880, la cathédrale est victime de la foudre qui laisse le buffet renaissance dans un piteux état, rendant l’orgue pratiquement injouable.

Fort heureusement des mécènes charitables - dont l’évêque de Rodez, qui prend l’initiative de le réparer en lieu et place du ministère du Culte de l’époque - permettent à l’orgue d’arriver jusqu’à notre époque, non sans avoir subi quelques modifications techniques et technologiques.

C’est à la fois pour faire découvrir ou prendre conscience de l’histoire de l’orgue, souvent dans un écrin architectural exceptionnel, que l’Adroa perpétue ses actions de sensibilisation et le partage de sa passion avec les néophytes et les amateurs.

Pour profiter de ces concerts, gratuits, aux dimensions nationales et internationales, dédiés cette année à feu Paul Sabaloua, trésorier de l’Adroa et généreux donateur, il est inutile de réserver. L’entrée aux concerts est libre, mais l’association fait appel à la générosité du public, car "les subventions des collectivités sont loin de couvrir tous les frais", explique Georges Lartigaud, le président. Il faut, en effet, compter de 6000 à 7000 euros de budget pour mettre sur pied un tel festival. Et encore, les musiciens ne reçoivent pas de cachet. Ils viennent pour le plaisir de jouer en la cathédrale!
 

Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

374 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Un hall d'entrée avec placar[...]

365 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Un sas d'entrée, une salle d[...]

381 €

LOCATION APPARTEMENT STUDIO RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une pièce principale [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?