Nicolas Hantz : «Même sur une jambe, j’y serais allé»

  • L’entraîneur Bob Oublal et Nicolas Hantz, ex-footballeur, ont atteint leur but.
    L’entraîneur Bob Oublal et Nicolas Hantz, ex-footballeur, ont atteint leur but. MR
  • Nicolas Hantz pose avec sa ceinture de champion du monde amateur WFC de kickboxing en -60 kg.
    Nicolas Hantz pose avec sa ceinture de champion du monde amateur WFC de kickboxing en -60 kg. MR
Publié le

Kickboxing. Dimanche, à Milan, le Castonétois est devenu champion du monde amateur en -60kg. La «récompense», dit-il, de sacrifices quotidiens et d’un choix fait il y a cinq ans de laisser le foot pour la boxe.

Derrière son bureau et son écran, avec sa chemise fermée jusqu’au col et son gel dans les cheveux, difficile de l’imaginer. La vie a repris son cours pour Nicolas Hantz, le conseiller commercial en assurance, au travail depuis 9 heures, ce lundi matin. La veille, pourtant, le neveu de l’entraîneur de football Frédéric a vécu un dimanche qu’il n’est pas près d’oublier. À Milan, dans un gymnase où 330 combattants de tous horizons et de toutes disciplines (K1, MMA, Ju-Jitsu...) s’étaient réunis, le «p’tit gars» d’Onet-le-Château est devenu champion du monde amateur WFC de kickboxing en -60 kg.

À 35 ans et aux points face à un compatriote. Sans Marseillaise ni podium, mais qu’importe. Dans son bureau, Nicolas Hantz est d’un calme olympien. «Fatigué», soupire-t-il, par deux jours de compétition éprouvants, deux combats et une nuit à dormir par terre dans le fourgon partagé avec cinq autres combattants. Meurtri, aussi, par les coups reçus aux chevilles ou aux tibias. Mais derrière la sérénité se cache en fait le sentiment du devoir accompli d’un homme arrivé au bout de son rêve. «J’y étais, je me suis préparé pour, et je suis rentré avec la ceinture, résume-t-il. L’objectif est atteint et c’est ce qui m’a fait tenir. Même sur une jambe, j’y serais allé.»

Oublal : «Au départ, c’était un pacte. Partir de zéro, arriver le plus loin»

Dans le regard du champion de France classe C 2015, vainqueur de ses 6 combats cette saison, se lit la satisfaction. Celle du succès mais aussi de la fierté, plus forte que les heures d’entraînements quotidiens ou les régimes draconiens. «Quand je vois ce que ça m’apporte, les messages, le regard de ma mère, de ma femme, de mes enfants..., souffle le père de trois petits garçons. Ça m’a mis la larme à l’œil.» 

Avec ce titre, c’est également la trajectoire d’un homme venu à la boxe il y a à peine 5 ans qui est mise en lumière. Tout autant que le travail d’un coach, Bob Oublal, et d’un club, Full fighting 12, hébergé et soutenu par la municipalité d’Onet-le-Château. «Au départ, c’était un pacte, dit le mentor, qui n’a pas ménagé son poulain après la demi-finale, samedi. En partant de zéro, notre but était d’arriver le plus loin possible. C’est énorme !»

Parti de rien, arrivé au sommet de ses possibilités à force de travail et d’abnégation, le résumé convient bien à Nicolas Hantz, devenu «drogué de boxe» et passionné. D’ailleurs, l’ancien footballeur des Portugais de Rodez ou d’Onet est aujourd’hui à un tournant: continuer à combattre ou transmettre. «Je me pose des questions. Il y a l’âge, les sacrifices.» «Mais demain, je remets les gants à la salle», glisse-t-il dans un dernier rire. 

L’entraîneur Bob Oublal et Nicolas Hantz, ex-footballeur, ont atteint leur but.
L’entraîneur Bob Oublal et Nicolas Hantz, ex-footballeur, ont atteint leur but. MR

Maxime Raynaud
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Onet-Le-Château

255000 €

REF : Baldo // Appartement 4 pièces en duplex - 110m2 loi carrez - deux gar[...]

7500 €

parking dans copropriété sécurisée au Balquiere. Cet emplacement de parking[...]

540 €

ONET-LE-CHÂTEAU Secteur Les Balquières : Dans une résidence neuve, appartem[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?