Trouée verte à Rodez. Un jardin public bientôt réalisé rue Béteille

  • Trouée verte à Rodez. Un jardin public bientôt réalisé rue Béteille
    Trouée verte à Rodez. Un jardin public bientôt réalisé rue Béteille
  • Voila à termes à quoi devrait ressembler la trouée verte, avec au premier plan (avec les voitures) la rue Béteille et au fond, en hauteur, le square Monteil qui donne sur le boulevard Belle-Isle (tour de ville).
    Voila à termes à quoi devrait ressembler la trouée verte, avec au premier plan (avec les voitures) la rue Béteille et au fond, en hauteur, le square Monteil qui donne sur le boulevard Belle-Isle (tour de ville).
Publié le
Centre Presse Aveyron

Requalification urbaine. La municipalité va réaliser un vaste jardin public entre la rue Béteille et le square Monteil sur le tour de ville.

Dix-huit ans. Cela fait 18 ans, cette année, que les municipalités successives s’évertuent à racheter les bâtisses situées sur l’îlot délimité par les rues Béteille, Bonnafé et Dominique-Turq. L’objectif : les acquérir toutes, pour ensuite les démolir et permettre la réalisation d’une « trouée verte ». Ce vaste jardin public sera composé d’une succession de larges plateformes montant en escaliers du bas de la rue Béteille jusqu’au square Monteil sur le tour de ville.

Les démolitions en juin

« Le quartier va enfin pouvoir respirer », déclare le maire de Rodez, Christian Tesseydre. Bien décidé à mener à bien ce projet de requalification urbaine, le maire de Rodez va lancer, sans attendre, la procédure d’appel d’offres pour la première phase du projet qui concerne la démolition des bâtisses.

Acquises une à une, parfois au prix d’âpres négociations, les douze maisons en question devraient être rayées de la carte au début de l’été prochain. « Nous avons provisionné un million d’euros pour le faire, » précise l’édile qui a déjà déboursé plus de 3,7 M€ pour acquérir les différentes maisons. « La requalification urbaine est à ce prix-là », sourit Christian Tesseydre, conscient que trois habitations restent à acquérir pour finaliser le projet. 

Le bas de la rue Béteille «profondément transformé» 

« Cela fait près de 20 ans que nous attendons, alors nous ne sommes plus à quelques mois près », plaisante-t-il en estimant que ces dernières acquisitions devraient coûter quelque 700 000 € à la collectivité. Pour autant, pas question d’attendre les bras croisés sans rien faire. « En attendant de trouver un terrain d’entente avec les derniers propriétaires, nous allons commencer à démolir les 12 maisons, prévient-il. Ça va aérer le quartier et donner déjà un petit aperçu du futur jardin. » Enfin, pour ce qui est de la seconde phase du projet, à savoir l’aménagement paysager du jardin public, il faudra en revanche patienter, au minimum, une année supplémentaire. « On a également estimé que cet aménagement nécessiterait un investissement d’un million d’euros. Mais le résultat final sera vraiment superbe, conclut Christian Tesseydre en dévoilant l’esquisse du projet. Tout le bas de la rue Béteille s’en trouvera profondément transformé.» 

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?