1er-Mai, présidentielle, Palestine : à la Une ce mardi 2 mai

  • 1er-Mai, présidentielle, Palestine : à la Une ce mardi 2 mai
    1er-Mai, présidentielle, Palestine : à la Une ce mardi 2 mai
Publié le , mis à jour

Un 1er-Mai syndical dispersé face au FN sur fond d’affrontements à Paris

Loin de faire bloc comme en 2002 contre le Front national, les syndicats ont célébré le 1er-Mai en ordre dispersé, tandis que des heurts ont éclaté à Paris, faisant six blessés dans les rangs de la police. Le défilé parisien, organisé par l’intersyndicale CGT-FO-FSU-Solidaires entre la place de la République et la place de la Nation, a réuni 30.000 personnes à Paris, selon la préfecture de police, 80.000 selon la CGT. Dans toute la France, la mobilisation a atteint 142.000 personnes, selon le ministère de l’Intérieur. L’an dernier, en pleine contestation de la loi travail, ils étaient 84.000 à défiler pour le 1er-Mai, selon des sources policières. Selon la CGT, la mobilisation a atteint 280.000 personnes dans tout le pays, contre 110.000 en 2016.

Le Pen et Macron se rendent coup pour coup à l’occasion du 1er mai

Les finalistes de la présidentielle se sont rendu coup pour coup lundi par meetings et médias interposés, Marine Le Pen dépeignant son rival en «adversaire du peuple» tandis qu’Emmanuel Macron a mis en garde contre une victoire du FN, «un aller sans retour». A 6 jours du second tour, la journée du 1er mai a été l’occasion pour les duellistes de tenir leur dernier grand meeting de campagne -la candidate du FN en Seine-Saint-Denis, celui d’En Marche! à Paris- avant de s’affronter à nouveau dans la soirée, à distance, sur les plateaux de télévision. Des échanges qui donnent le ton à deux jours du débat télévisé entre les deux finalistes. Dans son discours de Villepinte, Mme Le Pen a plagié au moins quatre passages d’un discours de François Fillon mi-avril au Puy-en-Velay. Mardi matin, plusieurs responsables du FN ont démenti tout plagiat, assumant plutôt d’avoir lancé un «clin d’œil» envers des électeurs de droite qui partagent «la même vision de l’identité et de la nation».

Le Hamas dit accepter un État palestinien limité aux frontières de 1967

Le Hamas islamiste palestinien a modifié lundi soir pour la première fois de son histoire son programme politique, acceptant notamment un État palestinien limité aux frontières de 1967 et insistant sur le caractère «politique» et non religieux de son conflit avec Israël. Dans le document en arabe et en anglais rendu public que le mouvement a adjoint à sa charte rédigée en 1988, le Hamas estime que «l’établissement d’un État palestinien entièrement souverain et indépendant dans les frontières du 4 juin 1967, avec Jérusalem pour capitale, (...) est une formule de consensus national».

Le bouclier antimissile en Corée du Sud est opérationnel

Le bouclier antimissile THAAD, que les Etats-Unis viennent de déployer en Corée du Sud en réponse aux essais de missiles de la Corée du Nord, est désormais opérationnel. Le système «a atteint sa capacité initiale d’interception» de missiles, a indiqué un responsable sous couvert d’anonymat.

Le Congrès américain dope le budget Défense, pas un dollar pour le mur

Les négociateurs du Congrès américain se sont mis d’accord pour doper le budget de la Défense, comme le réclamait le président Donald Trump, mais ils n’ont pas accédé à sa demande de financer la construction d’un mur à la frontière mexicaine. Opposition démocrate et majorité républicaine ont dévoilé dans la nuit de dimanche à lundi le fruit de plusieurs semaines de complexes négociations afin de financer l’État fédéral jusqu’à la fin de l’année budgétaire 2017, soit jusqu’au 30 septembre.

EN BREF

- L’ancien ministre et candidat à la primaire élargie du PS Vincent Peillon a appelé dimanche ses «amis de gauche et socialistes» à voter «massivement» en faveur d’Emmanuel Macron, sans «états d’âme» ni «atermoiements délétères».

- La chancelière allemande Angela Merkel rencontre mardi le président russe Vladimir Poutine à Sotchi, sur les bords de la mer Noire, pour sa première visite en Russie depuis 2015 annonçant une reprise de dialogue entre Berlin et Moscou. Poutine doit également s’entretenir téléphoniquement mardi avec le président américain Donald Trump.

- Le président américain Donald Trump a affirmé lundi être prêt à rencontrer le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un si les conditions étaient réunies, une déclaration qui intervient au moment même où Pyongyang menace de mener un sixième essai nucléaire.

- Des combattants soutenus par les États-Unis en Syrie pourchassaient lundi les jihadistes du groupe État islamique (EI) dans leurs derniers retranchements à Tabqa, un verrou en direction de Raqa, leur principal fief dans le pays en guerre.

- Une agence bancaire Crédit Agricole de Biguglia (Haute-Corse) a été visée par une attaque à l’explosif dans la nuit de lundi à mardi, sans faire de blessé, a-t-on appris de source proche de l’enquête.

- Foot/C1 : le derby de Madrid entre le Real de Cristiano Ronaldo et l’Atletico d’Antoine Griezmann lance les hostilités des demi-finales aller de la Ligue des champions, mardi soir au stade Santiago-Bernabeu. Mercredi, Monaco recevra la Juventus Turin.

Les finalistes de la présidentielle se sont rendu coup pour coup lundi par meetings et médias interposés, Emmanuel Macron mettant en garde contre une victoire du FN, «un aller sans retour».

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?