Il y a deux ans, deux Aveyronnais victimes des attentats de Paris

  • Mathieu Hoche et Suzon Garrigues.
    Mathieu Hoche et Suzon Garrigues.
Publié le , mis à jour

Alors qu’Emmanuel Macron et François Hollande doivent aujourd’hui commémorer l’anniversaire des attentats de Paris, le 13 novembre 2015, le triste souvenir de ces actes terroristes est toujours bien vivace dans les esprits. Et notamment ceux des proches des130 morts et 413 blessés recensés ce soir-là dans plusieurs endroits de la capitale. Parmi ces victimes, deux étaient d’origine aveyronnaise : Suzon Garrigues et Mathieu Hoche.

Suzon Garrigues, étudiante en lettres modernes à la Sorbonne, a été tuée par les terroristes alors qu’elle fêtait son 21e anniversaire au Bataclan. Elle s’y était rendue avec quelques amis et son frère qui, fort heureusement, s’en est sorti. Suzon était la fille d’un médecin de Maisons-Laffitte mais la petite-fille de Jean Garrigues, médecin ruthénois, fondateur de la clinique Saint-Louis.

Elle revenait de temps à autre le voir ainsi que sa tante, radiologue à Rodez. Également parmi les victimes du Bataclan, Mathieu Hoche, un jeune papa de 37 ans, travaillait pour France 24. Ses parents sont des habitués de l’Aveyron : ils venaient régulièrement passer leurs vacances dans leur maison familiale située au Viala-du-Pas-de-Jaux.

Centre Presse / Christophe Cathala
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?