A Decazeville, la cité de Trépalou privée de chauffage depuis un mois

  • Dans un des appartements, la buée sur les vitrages du salon en disent long sur la température qui règne actuellement dans la cité HLM de Trépalou.
    Dans un des appartements, la buée sur les vitrages du salon en disent long sur la température qui règne actuellement dans la cité HLM de Trépalou.
Publié le
Centre Presse

Voilà à peu près un mois que la centaine de familles qui vit à la cité HLM de Trépalou, à deux pas de l’hôpital, est privée de chauffage, ou quasiment. À l’intérieur des appartements, la température oscille péniblement entre 10 et 12°...

À l’office public départemental de l’habitat, on déplore cette situation. On la déplore d’autant plus que l’office n’en est pas directement responsable et avait alerté le concessionnaire du réseau de chaleur de la ville, l’entreprise Cofely (filiale d’Engie), il y a au moins six semaines.

À l’initiative de Cofely, des radiateurs électriques de type convecteur mobile ont été distribués ce matin dans tous les appartements impactés, avant l’intervention prévue dans la journée de mercredi, pour changer la pièce défaillante. Plus d’un mois après le début des problèmes...

Ce matin encore, Bruno Pérez, directeur général d’Aveyron Habitat, et ancien directeur de l’office public de l’habitat de Decazeville avant fusion départementale, a convoqué une réunion de crise entre les services de l’office, de la mairie et de Cofely, qui a finalement envoyé sur site un responsable d’exploitation du grand sud-Ouest.

Ce qui n’empêche pas Bruno Pérez de se montrer outré de cette situation. « C’est scandaleux ! s’emporte le directeur d’Aveyron Habitat. Que l’on ne me dise pas qu’en un mois, une société comme Cofely, que l’on n’a pas cessé d’alerter et de relancer, n’est pas en mesure de trouver et de mettre en place une solution alternative en attendant les opérations de réparation ! »

Dans l’intervalle, une page Facebook intitulée Trépalou au Moyen-âge fustige l’attitude l’office HLM tout autant que celle de la municipalité dont les explications peinent à convaincre. Une pétition tourne également dans la cité pour exiger le rétablissement sans délai du chauffage. Rétablissement qui pourrait avoir lieu dès mercredi, annonce la filiale d’Engie, concessionnaire du réseau de chaleur de la Ville.

Anne-Marie, résidante à Trépalou : « Ça pourrait mal se passer ! »

Jeune retraitée, Anne-Marie hésite entre colère et incompréhension. « J’ai de suite acheté un petit radiateur électrique sur roulette et je le fais suivre partout où je vais dans l’appartement. On fait comme on peut, on met un pull supplémentaire, une couverture de plus sur le lit. Mais franchement, à notre époque, vivre un truc comme ça, ce n’est pas normal. C’est même carrément inacceptable. J’ai eu des explications des gens de l’office HLM. Je les ai sentis sincères et vraiment embêtés pour les locataires, d’autant qu’il y a des enfants et des personnes âgées. Mais alors les gugusses de Cofely, ceux-là, qu’ils évitent de pointer leur nez, parce que ça pourrait mal se passer ! »

Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

140000 €

Immeuble de rapport avec caves et terrain clos avec puits à l'arrière compr[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?