CARTE INTERACTIVE. Aveyron : le monde rural assommé par la future carte scolaire

  • « Une quinzaine de petites écoles sont touchées par une mesure de fermeture ou la perte de postes », affirment les syndicalistes.
    « Une quinzaine de petites écoles sont touchées par une mesure de fermeture ou la perte de postes », affirment les syndicalistes.
Publié le
Centre Presse

Mardi 30 janvier, un enseignant sur deux était en grève dans le département et près de 200 personnes manifestaient leur désapprobation au sujet de la future carte scolaire devant les locaux de l’inspection académique à Rodez.

Cette mobilisation, à l’appel d’une intersyndicale Sgen-CFDT, SE-Unsa et SnuiPP-FSU, avait vocation, pour les opposants aux dix fermetures de postes annoncées à travers le département, à montrer leur ferme désapprobation avant la réunion, hier, du Comité technique spécial départemental (CTSD) qui devait permettre d’avancer sur l’épineuse question de la carte scolaire aveyronnaise.

Selon les premières pistes de travail, l’Aveyron subirait 20 fermetures contre 8 ouvertures, soit un solde de 12,5 postes... là où le Directeur académique des services de l’Éducation nationale (Dasen) Gilbert Cambe ne doit en « rendre » que 10.

En d’autres termes, il bénéficie selon le SnuiPP-FSU d’une marge de 2,5 postes à réaffecter.

À l’issue de cette réunion, les représentants du syndicat ont souhaité mettre en avant deux éléments particulièrement « saillants », comme l’explique le cosecrétaire départemental Antoine Cantais : « Tout d’abord le dédoublement des classes de CP dans le Rep decazevillois. Nous nous réjouissons de cet apport de moyens supplémentaires. Cependant ces postes sont à moyen constant, non financés. Deuxième élément : pour nous, ce sont une nouvelle fois les petites écoles et la ruralité qui font les frais de cette carte scolaire. »

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?