Conflit à La Poste de Réquista : le sous-préfet en médiation

  • Conflit à La Poste de Réquista : le sous-préfet en médiation
    Conflit à La Poste de Réquista : le sous-préfet en médiation
Publié le , mis à jour

Depuis le 29 janvier, un conflit oppose la direction de La Poste à sept factrices du centre courrier de Réquista. Ces dernières dénoncent notamment « une nouvelle organisation, la dégradation des conditions de travail, la suppression d’un poste et demi, la mise en place de journées coupées avec pause repas obligatoire ».

Face à l’impasse dans laquelle se trouvent les deux parties et « afin de donner un nouveau souffle au dialogue », la direction de La Poste a décidé de « répondre favorablement à la mise en place d’une médiation. Les négociations reprendront donc vendredi sous l’égide de la préfecture de l’Aveyron. La Direction espère que ces nouveaux échanges déboucheront sur un protocole d’accord dans les meilleurs délais », affirmait-elle hier dans un communiqué.

« Le mouvement se poursuivra, affirme Julien Danton, délégué syndical Sud, membre de l’intersyndicale (CGT, FO, CFDT et Sud). Par ailleurs plusieurs autres bureaux se sont greffés au mouvement suite au préavis départemental : Luc-la-Primaube, Cassagnes, Villefranche-de-Panat, Pont-de-Salars, Laissac, Onet et Rodez. Millau et Saint-Affrique rejoindront le mouvement demain (aujourd’hui, NDLR) ».

Les grévistes entendent profiter de la tenue de la foire, aujourd’hui à Réquista, pour faire connaître leur lutte au grand public et continuer à faire signer une pétition qui affichait hier plus de 700 signatures.

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?