Chômage partiel, gel des salaires... les salariés de Bosch inquiets avant la rencontre avec Bruno Le Maire

  • L’avenir de l’usine
    L’avenir de l’usine
Publié le
Centre Presse / Joel Born

Le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a fini par répondre favorablement à la demande de l’intersyndicale de Bosch, relayée en cela par le député de la troisième circonscription Arnaud Viala et les autres parlementaires aveyronnais. Une rencontre est donc programmée, avec le ministre, en présence des élus concernés, mercredi 21 mars, à l’Assemblée nationale.

En attendant cette entrevue, une deuxième réunion de négociations sur l’accord dit de transition, souhaité par la direction, s’est déroulée, jeudi, en début d’après-midi, la matinée étant consacrée au groupe de réflexion industrielle (GRI), mis en place au sein de l’entreprise de la zone de Cantaranne, afin de favoriser la diversification de l’activité dans l’unité de production aveyronnaise.

Selon les informations rapportées par les représentants de l’intersyndicale, qui continue de regretter l’absence de projet industriel, cette deuxième réunion de négociations portait sur cinq points essentiels :

- La mise en place de l’activité partielle sur le site, pendant 3 ans, de mi-2018 à mi-2011,

- Le gel des salaires de mi-2018 à fin 2019 pour financer une partie de l’activité partielle,

- La révision de l’accord sur le temps de travail sur la période 2018-2021,

- L’accord senior et la mobilité des salariés sur le territoire.

Lundi, l’intersyndicale tiendra une assemblée générale pour l’ensemble des salariés, de 14 heures à 14 h 30, devant le bâtiment 100 ; à 22 h 45, au magasin central, pour l’équipe de nuit.

En suivant, un comité d’entreprise extraordinaire est prévu vendredi 9 mars, avec une présentation détaillée, par la direction, du programme d’investissement de 14 M€ envisagé pour moderniser l’une des deux lignes de production d’injecteurs common rail et son passage à la technologie 2.20.

Par ailleurs, lors d’une récente visite à l’usine PSA de Mulhouse, Bruno Le Maire a annoncé que le gouvernement réunira début avril les dirigeants de l’industrie automobile pour l’adapter au déclin attendu des modèles à moteur diesel.

Enfin, 17 jours de congés payés seront imposés par la direction du site au personnel de l’usine du 7 au 11 mai, du 6 au 10 août, du 13 au 17 août et du 24 au 31 décembre inclus.

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?