Santé

La maison d’accueil a fermé ses portes

  • Inaugurée l’an dernier, la maison d’accueil familiale a prématurément (et provisoirement ?) fermé ses portes.
    Inaugurée l’an dernier, la maison d’accueil familiale a prématurément (et provisoirement ?) fermé ses portes.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Inaugurée en grande pompe voici un an à peine, la maison d’accueil familiale a déjà dû fermer ses portes. Cette structure composée de deux pavillons abritait encore sept personnes mais le manque de personnel qualifié a causé sa fermeture prématurée. "Une personne a démissionné et une autre est en maladie. Je déplore cette fermeture rapide mais la nécessité de sécurité n’était plus assurée", résume Christian Cazes, responsable de l’association qui gérait la maison d’accueil familiale.

Toutefois, les personnes ont pu retrouver un toit dans des structures et villages avoisinants mais sa fermeture est regrettable tant par son intérêt à préserver sa population que sur le plan financier. En effet, ce projet a coûté plus d’un million et demi d’euros dont trois prêts sur 12, 30 et 40 ans. "Je suis malheureux mais cette fermeture est provisoire", assure Gilbert Cestrières, maire de la commune. Et ce dernier de pointer du doigt la problématique de l’emploi : "Dites-moi comment faire ? Nous avons le problème de l’emploi et du logement". De son côté, Christian Cazes soulève un "problème législatif rendant la gestion de la maison d’accueil familiale dépendant du personnel où les gens sont payés comme s’ils travaillaient chez eux alors qu’il y a les congés et les repos à prendre en compte".

À l’échelle départementale, Vincent Alazard, maire de Laguiole et conseiller départemental, se veut rassurant. "Cette fermeture est provisoire, nous allons trouver une solution". Et de s’interroger sur le fonctionnement de ladite maison d’accueil : "Peut-être faut-il revoir la gestion qui était faite par une association de bénévoles et trouver d’autres partenaires ?"

Olivier Courtil
Réagir