Commerce

Villefranche : la boulangerie de la bastide surfe sur sa réussite

Abonnés
  • Romain Bedel tient la boutique de Villefranche de la famille de boulangers-pâtissiers de Sanvensa.
    Romain Bedel tient la boutique de Villefranche de la famille de boulangers-pâtissiers de Sanvensa. DDM- GUY LABRO / DDM- GUY LABRO
Publié le / Modifié le S'abonner
Six mois après son ouverture, le point de vente villefranchois de la boulangerie Bedel s’est retrouvé à l’étroit. Il a déménagé de l’autre côté de la rue Marcellin-Fabre et se double d’un salon de thé.

À la fin du mois de juin dernier, la bastide retrouvait un boulanger. Avec l’ouverture par la famille Bedel, de Sanvensa, d’un magasin à l’angle des rues Marcellin-Fabre et Bories.

Six mois plus tard, la boulangerie s’est retrouvée à l’étroit. Le succès a donc été au rendez-vous. C’est que la réputation de la maison Bedel n’est plus à faire. Construite génération après génération. Aujourd’hui, Jean-Luc Bedel, maître artisan boulanger, est aux commandes, secondé par ses fils. Dans le fournil de Sanvensa, les pains sont fabriqués avec la farine aveyronnaise, sans additif ni améliorateur, et les viennoiseries et des pâtisseries sont confectionnées sous les conseils d’un meilleur ouvrier de France. L’entreprise familiale compte trois magasins (Sanvensa, Laguépie et Villefranche) et emploie une douzaine de personnes.

Le succès de la boutique villefranchoise se traduit en ce début d’année par un… déménagement. Un très court déplacement toutefois, puisque la boulangerie Bedel n’a fait que traverser la rue. Elle s’est installée dans l’immeuble du XVe siècle, classé comme monument historique, à l’angle de la rue Marcellin-Fabre et des arcades Alphonse-de-Poitiers. Là où naguère trônait Le Lion de faïence et où ces derniers étés ouvrait la boutique Kraft.

" Où nous étions, c’était trop petit. Il nous fallait gagner en place pour offrir davantage de confort à notre clientèle", explique Romain Bedel, qui tient le point de vente. Nécessité d’espace, d’autant plus que la boulangerie-pâtisserie se double d’un salon de thé. " Nous avons voulu créer un endroit où les gens peuvent prendre un café, un thé, une tisane tout en dégustant sur place les gâteaux de la pâtisserie", souligne Romain Bedel, en allant d’un client à l’autre. De la préparation d’une boisson chaude au service d’une baguette ou d’une chocolatine, l’activité ne manque pas.

Une attention toute particulière a été apportée à la décoration de la boutique avec, en particulier, des meubles chinés sur les brocantes.

Le commerçant confie : "nous avons voulu lui donner un esprit comme à la maison". L’esprit de la maison Bedel.

GDM
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

60000 €

Terrain plat de 1926 m² exposé sud ouest, coffret électrique et d'eau prése[...]

59000 €

Immeuble comprenant au RDC un local commercial d’environ 45m²+WC+partie rés[...]

170000 €

Idéalement situe dans la rue piétonne, à deux pas de la place Notre Dame, [...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir