Douze qui font trois sur le tremplin du Zicabazac

Abonnés
  • Groupes et sponsors au Krill.
    Groupes et sponsors au Krill. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le festival sébazacois qui se déroulera les 10 et 11 avril prochains organisait le jour de la Saint-Valentin son tremplin qui a désigné deux groupes supplémentaires pour garnir une affiche déjà riche. Et les vainqueurs sont...

Ah, cruel destin ce vendredi 14 au soir au Krill d’Onet-le-Château. Sur le tremplin du festival Zicabazac, trois groupes s’affrontaient en chansons et en musique, soit douze musiciens et chanteurs qui ont régalé leur monde. Objectif : jouer au Zicabazac en avril prochain et garnir une déjà bien belle affiche. Et s’il y avait bel et bien trois groupes sur scène vendredi, seulement deux ont obtenu leur sésame pour jouer à Sébazac.

Le choix a été difficile à faire, selon Robin Mur du Zicabazac : " On s’est régalés, une bonne soirée, trois styles et trois univers différents, et des mecs super. "

Un petit portrait des groupes ?

VICE & VERSA

C’est un duo de chansons urbaines hip-hop, avec un côté très roots, composé de l’Ariégeois Pablo, au chant et à la guitare, et du MC Mathieu, Ruthénois d’origine qui officiait avant dans le groupe rap d’ici MP1.2. C’est à Toulouse que les deux se rencontrent en 2017, avant de jouer ensemble l’année suivante. Mais "c’est la première année que l’on exploite le projet, explique Mathieu, et on est content que ça réponde." De cette "double influence" entre chanson française et musique rap, "on se rejoint sur l’écriture, développe Pablo. Le but c’est d’utiliser des nuances, et des mots qui nous font palpiter le cœur". Urbain, certes, mais dans les propos c’est " la vie de bohème, la liberté dans son sens le plus large. On veut faire du bien aux gens, qu’ils repartent avec le sourire, qu’on soit une parenthèse heureuse pour eux ". Et un "côté brut" guitare-voix, "mais ça évoluera. On ne sera plus deux, mais un peu plus..."

Mais Vice & Versa ne sera pas sur la scène du Zicabazac en avril prochain. Pas grave, assure Mathieu, "l’année est déjà très belle ". Deux mecs cools.

DIZZY TURN

C’est la grosse formation du tremplin (sept sur scène) et elle donne dans le reggae engagé, avec des accents rock ou ska. Dizzy Turn vient de la région toulousaine et a déjà une solide expérience de la scène. Né en 2015, "la formation actuelle a changé, explique Fredy Bam le chanteur, et ce dans une perspective professionnelle, avec des musiciens prêts à s’investir à 100 % pour en vivre ". Et pour ça, les valises de Dizzy Turn sont déjà bien garnies : une cinquantaine de dates par an depuis 2017, surtout dans le sud de la France, avec "des partages de scène intéressants", un premier mini-album en 2018 et un prochain, maxi cette fois, prévu pour octobre 2020, appelé "Riposte reggae". Ajoutez à cela une nomination aux Victoires du reggae et des arrières qui assurent : "On a intégré une sorte de boîte de production, Revolu Prod, ça nous permet d’avancer ".

Mais pour Fredy, "le plus important, c’est l’esprit militant, c’est pour ça qu’on aime partager des scènes avec des groupes pas forcément reggae ". Et ce tremplin ? "C’est l’occasion de venir partager notre musique dans le coin". Chose que Dizzy Turn fera à nouveau le vendredi 10 avril à Sébazac, avec Biga Ranx, Chilla et Antes & Madzes.

CUSTOM XPERIENZ

C’est une rencontre, improbable sans "la magie d’internet ", entre Laurent, un guitariste de Capdenac, Etienne, un beatmaker d’Albi, et Adam AK Sediki, un chanteur et MC hongrois vivant à Barcelone. Des rencontres donc via internet "et par le biais du travail ", Etienne et Laurent étant tous deux régisseurs pour la scène. Et puis "tout s’est créé en un mois, explique Etienne, on nous a proposé un projet, à savoir un set d’une heure à deux, Laurent et moi. Et puis on s’est dit que sur des chansons, ce serait bien d’avoir des voix". Et ils contactent Adam ("est-ce que cela t’inspire ?") qui renvoie du chant 48 heures plus tard par retour de mail. Et les voilà les trois de Custom XperienZ réunis pour la première fois en mai 2019 sur la scène du théâtre de l’Usine à Saint-Céré dans le Lot pour une folle soirée dite du Bal’ographe, où leur electro funk hip-hop a fait mouche. Comme ils ont fait mouche vendredi au Krill, puisque c’est eux qui ont obtenu le plus de crédit (pour le coup agricole puisque la banque soutenait la soirée) auprès du jury du tremplin. Et qu’ils se retrouveront le samedi 11 avril au Zicabazac, en compagnie de Caravan Palace, Raspigaous et People in the Woods. "Une opportunité de refaire un petit peu de live", sourit Etienne.

Y pas que le clavier dans la vie.

Laurent Roustan
Voir les commentaires
L'immobilier à Sébazac-Concourès

500 €

A proximité des commerces, appartement de type 2, de 43 m2, en 2 étage, rés[...]

195000 €

Maison T4 neuve avec 1 étage dans une résidence :Bâtiment basse consommati[...]

195000 €

Au coeur du village de SEBAZAC CONCOURES, dans une résidence neuve, un loge[...]

Toutes les annonces immobilières de Sébazac-Concourès
Réagir