Covid-19 : « libérez les masques pour les médecins généralistes ! »

  • Covid-19 : « libérez les masques pour les médecins généralistes ! »
    Covid-19 : « libérez les masques pour les médecins généralistes ! »
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

Indispensables pour freiner la propagation du Covid-19, les masques de protection manquent cruellement dans les cabinets de médecine générale. Les précisions du Dr Jean-Louis Bensoussan, secrétaire générale du syndicat MG-France.

Destination Santé : la population générale est concernée par le manque de masque en pharmacie. A quel point les médecins généralistes, en première ligne de la prise en charge, sont impactés par ce phénomène ?

Dr Jean-Louis Bensoussan : aujourd’hui un médecin généraliste reçoit en moyenne 18 masques par semaine. C’est à peine suffisant pour se protéger lui-même. Un médecin utilise 3 masques par jour. A ce rythme, il n’en a plus assez pour en distribuer à ses patients. 

Destination Santé : la prise en charge des patients suspectés de Covid-19 devient donc plus compliquée ?

Dr Jean-Louis Bensoussan : la téléconsultation permet d’adresser à distance les conseils de prévention aux patients symptomatiques. Mais c’est un fait, nous avons besoin de masques pour assurer nos consultations physiques en toute sécurité. Surtout que les patients suspectés de Covid-19 qui se déplacent au cabinet présentent souvent des facteurs de risque, et sont donc considérés comme vulnérables. Nous ne pouvons reculer devant notre responsabilité de soigner les patients. Les médecins sont prêts à faire le maximum, mais avec le matériel nécessaire. 

Destination Santé : de quels masques parle-t-on ?  

Dr Jean-Louis Bensoussan : le peu de masques reçus par les généralistes sont des masques chirurgicaux. Ces dispositifs ne sont pas assez couvrants pour les soignants (40% de leur surface laisse passer de l’air, ndlr). Aujourd’hui la médecine générale ne reçoit quasiment plus de masques FFP2, dispositifs bien plus efficaces pour protéger le patient et le soignant. 

Destination Santé : quelles solutions existent pour faire face à cette pénurie ?

Dr Jean-Louis Bensoussan : la priorité est de libérer les masques actuellement disponibles sur le sol français. Les casernes de pompiers et services de l’armée doivent bien sûr garder leurs stocks. Mais de nombreuses entreprises, aujourd’hui fermées, disposent de cartons pleins de masques de protection, chirurgicaux ou FFP2. Il faut les mettre dans le circuit de la médecine générale, et le réapprovisionnement se fera dans un second temps, quand l’épidémie se sera calmée.

Destination Santé : rien n’est fait en ce sens aujourd’hui ?

Dr Jean-Louis Bensoussan : les autorités font ce qu’elles peuvent et ce n’est pas évident. Localement des organisations se mettent en place avec les mairies, les collectivités. Les Agences régionales de Santé (ARS) font aussi appel à la solidarité des entreprises. Mais il faut une démarche nationale, de la part du Ministère des Solidarités et de la Santé, pour répartir les masques dans les cabinets généralistes de la France entière. Et ainsi protéger un maximum de citoyens.

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir