Covid-19 : l’Inserm recrute pour tester des vaccins

  • Covid-19 : l’Inserm recrute pour tester des vaccins
    Covid-19 : l’Inserm recrute pour tester des vaccins
Publié le

Pour contribuer à la recherche d’un vaccin contre la Covid-19, l’Inserm recrute 25 000 volontaires. L’enjeu, intégrer des essais cliniques et tester les différentes formules mises au point contre le SARS-CoV-2.

A ce jour, 30 vaccins contre la Covid-19 sont sur le banc d’essai. A l’échelle mondiale, la recherche fait tout pour accélérer la mise au point d’une formule efficace pour immuniser contre la contamination par le SARS-CoV-2.

En France, l’Inserm pilote aujourd’hui le programme COVIREIVAC, fédérant au total 24 centres d’investigation clinique au sein des CHU. " Afin de pouvoir s’engager dans la conduite de plusieurs essais vaccinaux, cette plateforme recherche 25 000 volontaires, âgés de 18 ans et plus, et lance le site d’inscription et d’information www.covireivac.fr ", détaille l’Inserm.

Comment ça marche ? En remplissant un questionnaire de santé sur le site www.covireivac.fr " Le volontaire sera ensuite contacté en fonction des besoins des différents protocoles de recherche (âge, conditions préexistantes, localisation géographique). Il pourra alors confirmer son accord pour participer à l’essai spécifique pour lequel il aura été appelé ou bien choisir d’y renoncer." Les essais se dérouleront entre la fin du mois d’octobre à la fin de l’année 2020.

Il s’agit deux sortes d’essais cliniques :

  • Les essais de phase 2, " visant à étudier finement la capacité des vaccins à produire une réponse immunitaire (immunogénicité) sur des personnes âgées, dont le système immunitaire est généralement affaibli alors même qu’elles sont les plus à risque de développer des formes graves de la maladie".
  • Les essais de phase 3 " pour étudier l’efficacité et la sécurité à grande échelle des candidats vaccins prometteurs, en fonction de l’intensité de la circulation du virus en France dans les prochains mois, sont également prévus ".
Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir