Un projet porté par l'Aspibd pour que les plus jeunes découvrent l'âge industriel du Bassin

Abonnés
  • Il est bon que les enfants s’approprient la riche histoire locale. Photo Archives
    Il est bon que les enfants s’approprient la riche histoire locale. Photo Archives
Publié le

L’idée du projet est de permettre aux plus jeunes de découvrir l’âge industriel à travers ses collections.

Le musée du patrimoine minier et industriel, via son coprésident Michel Herranz, mène un projet de partenariat universitaire avec Hélène Archeray. Cette dernière, conseillère pédagogique d’éducation physique et sportive, assistance de prévention et référente laïcité, a eu le plaisir d’assister à une visite du musée, géré par l’Aspibd, en 2018.

Elle faisait partie d’un groupe de Culture humaniste de l’académie de l’Aveyron. "J’ai alors découvert l’univers de la mine qui m’était totalement inconnu à travers une collection riche et variée, rendant immédiatement accessible la vie et le travail des mineurs du Bassin", rapporte Hélène Archeray.

Pour un public jeune et renouvelé

Deux ans plus tard, elle s’est rapprochée de Michel Herranz, les échanges ont été fructueux. Puis, elle lui a présenté un projet en lien avec le Master des métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation, qu’elle prépare en complément de sa profession. Elle lui a soumis deux idées qui sont concomitantes : concevoir une mallette pédagogique en lien direct avec le musée decazevillois et créer une solution pour attirer dans cet espace muséal un public jeune et renouvelé.

Cette mallette comprendrait un dispositif qui s’adresserait aux enseignants des classes CM1 et CM2 (fin du cycle du primaire) ainsi qu’aux 6e des collèges, dont les programmes d’histoire et géographie comportent justement l’étude de l’âge industriel en France, abordant les notions d’énergie, de machines et de villes industrielles.

Créer l’envie de découvrir les collections

La mallette pourrait être fournie aux enseignants, en amont de leur visite au musée, ce qui leur permettrait de travailler en classe les thèmes évoqués plus haut.

Cela devrait susciter chez les enfants l’envie de découvrir les collections exposées. Un livret pédagogique compléterait le dispositif, rendant les enfants actifs lors de leur venue en explorant le site.

"Cette mallette pourrait être envoyée directement aux écoles et collèges du Bassin decazevillois. Les autres écoles aveyronnaises auraient la possibilité de les retirer à Rodez, touchant ainsi potentiellement un public encore plus large", développe Hélène Archeray.

Voilà une idée qui ne peut que séduire Michel Herranz.

Projet à suivre donc en vue de sa concrétisation.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

169000 €

Home Patrimoine vous propose une très belle maison de ville située à Decaze[...]

17000 €

DECAZEVILLE - Beau terrain constructible de 772 m², terrain hors lotissemen[...]

99000 €

Jolie maison de ville de type 4 en très bon état avec garage et jardin, co[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?