Nord-Aveyron : Louis Mercadié à travers la géographie et l’histoire

  • Louis Mercadié en dédicace, pour la sortie de son dernier roman, "Pour ma sœur paru" aux éditions de Borée.
    Louis Mercadié en dédicace, pour la sortie de son dernier roman, "Pour ma sœur paru" aux éditions de Borée.
Publié le , mis à jour

Dans son dernier roman, "Pour ma sœur", Louis Mercadié a plongé sa plume dans un fait historique rarement traité : le trafic d’enfants entre la France et l’Espagne de Franco. Aussi, l’auteur, toujours très attaché à ses racines du Nord-Aveyron, prend le lecteur par la main et le conduit à travers l’histoire et la géographie du département.

Une nouvelle fois, Louis Mercadié s’est plongé dans la mémoire des hommes pour en tirer un récit poignant, rarement traité : le trafic d’enfants entre la France et l’Espagne de Franco.

Celui qui ne cesse de parcourir l’histoire du département, a voulu cette fois-ci, à travers ce dernier ouvrage intitulé Pour ma sœur, plonger dans l’histoire tragique et bouleversante d’une famille du Cantal, de la vie de deux sœurs nées à 15 ans d’intervalle, qui ne se sont jamais rencontrées mais qui partiront à la recherche l’une de l’autre durant des années.

Partie louer ses bras dans un village voisin, Mathilde, protagoniste du roman, décide de revenir voir sa mère. Découvrant alors que cette dernière se serait suicidée, elle apprend en même temps l’existence de sa petite sœur, Olympe. Bien décidée à la retrouver, Mathilde part à sa recherche. L’histoire nous apprendra qu’elle a été placée dans un couvent. Puis, au cours de ses recherches, Mathilde va s’apercevoir que sa sœur n’est qu’une victime parmi tant d’autres d’un trafic d’enfants.

Histoire et géographie

La plume du romancier historien, chevalier des Arts et des lettres, membre de la Société des lettres de l’Aveyron, nous dévoile les procédés cruels que certaines institutions religieuses pouvaient parfois pratiquer. Louis Mercadié évoque la maltraitance des enfants qui y séjournaient et la condition difficile des femmes, un thème d’écriture cher à l’auteur qui a multiplié les romans autour du sujet.

Originaire du Nord-Aveyron, l’écrivain se plaît à prendre le lecteur par la main et à le guider à travers l’histoire et la géographie du département. Louis Mercadié navigue entre le plateau de l’Aubrac, le Cantal, revient à Saint-Geniez-d’Olt où il faut de longues haltes narratives, pour finalement tisser un récit prenant et attachant.

Pour ma sœur, de Louis Mercadié, est paru aux éditions De Borée, 372 pages, 19,90 €.

Philippe Henry
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?