L’Estivada de Rodez résiste aux embûches sanitaires

Abonnés
  • L’élue Sarah Vidal et les partenaires de l’Estivada.
    L’élue Sarah Vidal et les partenaires de l’Estivada.
Publié le

Du 22 au 24 juillet, Rodez se met à l’heure de la culture occitane. Le festival sera éclaté entre la place Foch, le jardin public et les Archives départementales. Le pass sanitaire s’invitera aussi à la fête.

Pluie et orages d’un côté, nouvelles mesures sur le plan sanitaire, les mauvaises nouvelles s’accumulent sur le ciel de l’Estivada.

Sarah Vidal, première adjointe à la mairie de Rodez, veut pourtant y croire. "Il faut avoir une foi inébranlable en la culture pour organiser ce festival", a-t-elle déclaré, hier, lors d’une conférence de presse, avec ses partenaires économiques.

"Malgré un parcours semé d’embûches", confie l’élue, l’Estivada sera bien là du 22 au 24 juillet. C’est donc un festival réduit, qui retournera sur ses terres d’origine : place Foch. C’est sur ce site, fraîchement rénové que la "grande scène" prendra place.

En plus de la place Foch, le festival sera éclaté entre l’Hôtel de ville, les Archives départementales, la MJC, le jardin public, la Chapelle royale et la place de la Cité. Le fait de ne pas concentrer tous les publics au même endroit, permettra de faire respecter les jauges autorisées. Rappelons qu’avant la crise sanitaire, certains spectacles étaient déjà programmés à la MJC.

À noter que l’espace restauration, géré tous les ans par la Calandreta, prendra place rue Louis-Blanc. Les partenaires de l’Estivada y serviront de l’aligot saucisse le soir.

Hommage à René Duran

Un périmètre, depuis la rue Louis-Blanc et à proximité de la place Foch, sera fermé à la circulation. Si la place Foch est soumise au pass sanitaire, tous les autres lieux le seront aussi. "Il faudra se munir de son passeport vaccinal ou pass sanitaire et d’une pièce d’identité. Il y aura des contrôles à l’entrée de chaque site", rappelle Sarah Vidal.

L’élue dit attendre "jusqu’au dernier moment" les textes légaux et notamment le décret qui devrait tomber la semaine prochaine, pour s’adapter à la situation. Il sera certainement demandé aux bénévoles et agents de la Ville d’avoir le pass sanitaire, comme tout le monde.

Les horaires des spectacles sont prévus, "de façon à ce que les gens aillent manger dans les restaurants et profiter des terrasses", ajoute Sarah Vidal.

Plusieurs hommages seront rendus cette année, aux figures locales de la langue occitane, dont René Duran, chantre de cette culture régionale.

Au programme

Jeudi 22 juillet, sur la grande scène : Mbraia à 19 heures. À 21 heures, La Beluga et à 22 h 30, Platane. Vendredi 23 juillet, Aqueles Clapas Band, à 19 h 30, Lo Barrut à 21 h 30 et CXK à 23 h 30. Samedi 24 juillet, Pantais Club (Rodin), à 20 h, KKC et le collectif Passatge en Cousserans à 22 heures, et Fur Croia à minuit. Plusieurs groupes, de la poésie, des conférences et spectacles sont aussi au programme.
Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

845000 €

Situé sur le tour de ville, Investissez sur un emplacement privilégié avec [...]

240 €

RODEZ - STUDIO fonctionnel à proximité du Lycée Monteil et de l'IUT compre[...]

310 €

Dans notre agence, nous vous invitons à venir découvrir cet appartement de [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?