Decazeville : le gros entretien de l’orgue est terminé

Abonnés
  • Sébastien Rébé lors de son intervention qui s’est étalée sur plusieurs jours. Photo DL.
    Sébastien Rébé lors de son intervention qui s’est étalée sur plusieurs jours. Photo DL.
Publié le

Tous les 20 à 25 ans, l’orgue Cavaillé-Coll nécessite des travaux de révision et de restauration.

Le facteur d’instrument Sébastien Rébé, installé à Villeneuve-d’Aveyron, s’est chargé de cette délicate mission, demandant beaucoup de professionnalisme.

Ce dernier a réalisé ce que l’on appelle dans le jargon du métier un "relevage" qui consiste à un nettoyage général de toutes les composantes de l’instrument mais aussi le remplacement éventuel des pièces usées, un gros entretien en somme.

Sébastien Rébé explique en quoi a consisté son intervention : "Après avoir nettoyé et contrôlé l’orgue, je me suis attelé à son étanchéité. J’ai dû remplacer certaines pièces d’usure qui sont confectionnées en peau animale, notamment les chapes se trouvant sous les tuyaux. Cette opération est appelée un ‘’échanpage’’. Même chose pour les sommiers. J’ai aussi vérifié l’étanchéité des grands soufflets : ce sont des réservoirs à vent qui alimentent les sommiers. Leur état était plutôt bon, je les ai surtout renforcés".

Ensuite, le facteur d’orgue a vérifié le réglage de la mécanique et contrôlé l’accord général. Après son intervention, l’appareil sonne mieux car l’harmonie des tuyaux se trouve ainsi améliorée.

"Vous disposez à Decazeville d’un orgue de grande qualité, d’origine, ce type de révision est indispensable mais son état général est très satisfaisant. Vous repartez pour 25 à 30 ans de bons services musicaux", complète Sébastien Rébé. Il n’y a plus qu’à écouter son son mélodieux. Notez encore que ce facteur d’orgue intervient ponctuellement quand le besoin s’en fait sentir. Par exemple, il y a quelques années, il a remplacé la turbine du ventilateur servant pour les soufflets. Pour mémoire, le montant ces travaux est de 11 580 €. La Drac Occitanie a été sollicitée pour une subvention de 5 790 €.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

288 €

Studio à l'entresol situé avenue de Bordeaux à Rodez à proximité immédiate [...]

480 €

Agréable appartement T1 bis, lumineux, possédant une cuisine équipée ouvert[...]

418 €

Entrée avec placards, séjour avec terrasse, cuisine avec placards, hotte, p[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?