Rodez : avril signe le retour du mois Artaud, une série d'animations prévue

  • Guy Drillin et Jean Terral, autour de la présidente Mireille Larrouy, ravis de relancer  le mois Artaud.
    Guy Drillin et Jean Terral, autour de la présidente Mireille Larrouy, ravis de relancer le mois Artaud. Centre Presse - Ph. R.
Publié le

L'association Rodez-Antonin Artaud a prévu toute une série d'animations autour de "son" artiste  du 2 au 30 avril.

Habituellement, le mois Artaud se déroule en mars. Mais, le contexte étant ce qu'il est depuis plusieurs mois, les organisateurs, qui tenaient par-dessus tout à programmer le "retour" du mois Artaud l'ont décalé au mois d'avril. mais, au fond, il n'est jamais trop tard pour Artaud serions-nous tentés d'écrire. Qui plus est lorsque l'association fête vingt ans de présence dans l'espace Antonin Artaud, à la chapelle Paraire. 

D'ailleurs, pour l'occasion, la traditionnelle exposition dans la chapelle qui, autrefois, était au cœur d'une enceinte psychiatrique qui hébergea Artaud, de 1943 à 1946, sera consacrée aux temps forts qui ont marqué ces deux décennies. Mais si la chapelle aux parois orangées est l'emblématique établissement dédié à Antonin Artaud, l'association, chère à Mireille Larrouy, a tenu à ce que ce mois Artaud se dissémine dans toute la ville. 

Ainsi, l'amphithéâtre du centre culturel départemental, la médiathèque, le musée Fenaille, le musée Denys Puech ou La Menuiserie accueilleront des événements "Artaud". Et de belles factures si l'on peut dire. 

Ce samedi 2 avril, la journée sera d'ailleurs très dense. Ainsi, après le vernissage de l'exposition à la chapelle Artaud, l'après-midi, au centre culture débutera (14 h 30) par un temps consacrée à l'infirmier psychiatrique André Roumieux, étonnant infirmier psychiatrique qui travailla pendant plus de 30 ans à la villa Evrard. S'en suivra (15 h 30) un descriptif de la psychiatrie par l'auteur Renaud Portzamparc. Puis, à 17 h, le comédien Théophile Choquet interprétera de larges extraits de l’ouvrage d'André Roumieux "Je travaille à l'asile d'aliénés".

Enfin à 20 h30, sera projeté le film du film de Liliane de Kermadec, Aloïse. Interprété par Isabelle Huppert et Delphine Seyrig, ce film retrace l’histoire d’Aloïse Corbaz, internée à l’âge de 30 ans, et qui va devenir une des artistes emblématiques de l'art brut. 

Le mois Artaud reviendra ensuite à la médiathèque (5 avril à 18 h), avec un échange autour d'un livre de Justine Levy "Son fils", au musée Fenaille (8 avril, 18 h) avec Filippo de Dominicis qui lira le texte d’Artaud "Paul les oiseaux", extrait de L’Ombilic des limbes, avec un commentaire de Guy Drillin, à La Menuiserie (21 avril, 20 h) avec Manuel Pratt et Jean-Marc Santini joueront Pandémie, œuvre prémonitoire imaginée par Manuel Pratt voilà plus de 10 ans, et  au musée Denys Puech (30 avril, 18 h), pour une lecture spectacle, par Patrick Jan-George, du chef-d’œuvre d’Antonin Artaud, Van Gogh, le suicidé de la société.

Voilà donc un beau mois Artaud qui s'annonce à Rodez. 

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

72000 €

Ce T1 bis se trouve au premier étage d'une copropriété bien entretenue. Seu[...]

589 €

Hall d'entrée avec placards, 2 chambres. WC, salle de bain : meuble-vasque;[...]

794 €

RODEZ : Appartement de type 5 spacieux situé à deux pas du centre ville da[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?