Top départ ce mercredi des soldes d’été, avec un changement de règle

  •  Les ristournes dans les magasins et sur Internet dureront jusqu’au 19 juillet, dans un contexte incertain marqué par une inflation galopante. 
    Les ristournes dans les magasins et sur Internet dureront jusqu’au 19 juillet, dans un contexte incertain marqué par une inflation galopante.  Repro CPA
Publié le

C’est le coup d’envoi des soldes d’été qui se tiennent cette année du mercredi 22 juin au mardi 19 juillet inclus. Avec une nouveauté qui doit limiter l’affichage de rabais surévalués.

Top départ pour les soldes d’été ce mercredi presque partout en France. Les ristournes dans les magasins et sur Internet dureront jusqu’au 19 juillet, dans un contexte incertain marqué par une inflation galopante. 

S’ils suscitent moins la ruée des consommateurs qu’il y a quelques années, les soldes restent un rendez-vous attendu par les clients et les commerçants après des mois moroses. Multiplication des opérations commerciales toute l’année, remise en question de la surconsommation et inquiétudes sur le pouvoir d’achat ont de quoi brider l’euphorie. Mais face à l’inflation, les perspectives de réduction des prix peuvent encourager à attendre cette période et à modifier les arbitrages.

Pas de réassortiment

Comme toujours durant les soldes, les commerçants doivent se conformer à plusieurs règles. L’objectif pour eux est de vider les stocks d’articles non vendus pour accueillir de nouvelles collections. Ils sont dans ce cadre autorisés à vendre à perte. Pour éviter les arnaques, avec des articles souvent bas de gamme achetés spécifiquement pour l’occasion, les produits soldés doivent impérativement avoir déjà été mis en vente en magasin et payés par le commerçant à son fournisseur depuis au moins un mois. Le vendeur n’a pas non plus le droit de se réapprovisionner.

Le prix le plus bas comme prix de référence

Le prix de référence et le nouveau prix doivent être indiqués sur les étiquettes des produits soldés. Mais désormais, la réglementation va plus loin. Depuis le 28 mai 2022, le professionnel doit afficher le prix le plus bas pratiqué au cours des trente jours précédant cette offre. Plus question donc d’afficher des rabais à partir de prix de départ totalement fantaisistes. Comme l’explique le site de Que Choisir, « si le marchand veut vendre 90 € un produit qu’il a vendu entre 100 et 130 € dans les trente jours précédant la promotion, le prix barré devra être de 100 €. La réduction affichée sera donc de 10 % » . Et non un peu plus de 30 % d’économies.

À noter que ces règles doivent aussi s’appliquer à toutes les formes de promotions, dans les magasins physiques comme sur Internet. Pas seulement pendant les soldes. Une façon de faire un peu le ménage dans les débordements de certains sites d’e-commerce et de commerçants qui multiplient les opérations artificielles toute l’année.

Quelles dates pour les prochaines soldes ?

En France, les soldes restent encadrés par une législation. Elles sont fixées par arrêté du ministre chargé de l'Économie. Depuis le 1er janvier 2020 conformément à la loi Pacte, la durée maximale des périodes de promotions est passée à quatre semaines, contre six auparavant. Face à la flambée du commerce en ligne, les ventes privées et les nombreuses réductions proposées toute l’année, l’objectif affiché restait d’adapter la durée de soldes à la réalité des affaires, afin d’éviter un essoufflement de l’activité dès la troisième semaine de promotions. Généralement, les soldes d'hiver commencent le deuxième mercredi du mois de janvier, le dernier mercredi de juin pour les soldes d'été. 

Pour l’année 2023, les prochaines périodes s’étaleront du mercredi 11 janvier 2023 au mardi 7 février 2023 pour les soldes d'hiver 2023, du mercredi 28 juin 2023 au mardi 25 juillet 2023 en été.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?