Justice

Justice

"La prison n’est pas la solution idéale"

Le Service pénitentiaire d’insertion et de probation (Spip) Aveyron-Lot, composé d’une vingtaine de personnes, suit actuellement 743 personnes, libres comme détenues, partant du postulat que toute personne peut changer.

L'édition abonnés

En vous abonnant, vous bénéficiez de :

Articles illimités

Club abonnés (En savoir plus)

Le journal numérique

Dès 23h15, la veille, votre journal sur ordinateur, tablette ou mobile