Variole du singe : Paris se mobilise pour la vaccination

  • Dans certains cas, il est recommandé de se vacciner.
    Dans certains cas, il est recommandé de se vacciner.
Publié le

Les cas recensés sont concentrés dans les grands centres urbains et chez les hommes ayant des relations sexuelles entre hommes. Si les cas graves sont rares, il s’agit toutefois d’un virus très contagieux en cas de symptômes.

Depuis le printemps, des cas de variole du singe (ou monkeypox en anglais), ont été confirmés en Île-de-France, principalement à Paris. La Ville de Paris se mobilise pour faciliter l'accès au dépistage et à la vaccination des populations les plus exposées.

La variole du singe (ou monkeypox en anglais) est une maladie provoquée par un virus. Ce virus circule aujourd’hui en France, en Europe et en Amérique du Nord. Sa transmission se fait par contact rapproché entre les individus. Les cas recensés sont concentrés dans les grands centres urbains et chez les hommes ayant des relations sexuelles entre hommes. Si les cas graves sont rares, il s’agit toutefois d’un virus très contagieux en cas de symptômes.

 Depuis le 8 juillet, la Haute Autorité de santé recommande la vaccination des personnes les plus exposées au virus, et plus seulement des cas contacts de cas confirmés, élargissant ainsi le nombre de personnes éligibles à la vaccination.

Pour faire face à l'urgence sanitaire liée à la variole du singe, la Ville de Paris a ouvert un centre de vaccination dédié, ouvert au public depuis le 26 juillet.

Ce centre accueille les personnes éligibles à la vaccination, du lundi au samedi de 9h à 13h et de 14h à 20h, avec ou sans ordonnance.

La prise de rendez-vous se fait via l’application Doctolib

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?