Sud-Aveyron : deux accidents de la circulation et deux retraits de permis ce week-end à Millau

  • La police nationale est intervenue à deux reprises pour des accidents de la route.
    La police nationale est intervenue à deux reprises pour des accidents de la route. Archives Centre Presse - Illustration
Publié le

Un cycliste a été blessé en ville, samedi 3 décembre. Deux contrôles nocturnes de la part des policiers ont conduit à des rétentions de permis de conduire après des taux d’alcool positifs. 

Ce samedi 3 décembre au matin, un cycliste et une voiture sont entrés en collision, sur l'avenue Edouard-Alfred-Martel à Millau. Le conducteur, âgé de 73 ans, évite un autre véhicule mais ne voit pas le cycliste. Le cycliste se retrouve projeté au sol "suite à un léger choc avec la voiture", précisent les policiers. Suite à cet accident, les pompiers de Millau interviennent sur les lieux. "Le cycliste se plaint d'une douleur au niveau du coude ainsi que du genou gauche", indique Michel Rohr, le commandant du commissariat de Millau. Après examen, le jeune âgé de 19 ans, est transporté à l'hôpital de Millau.

Sortie de route

Le lendemain, c'est dans la cote de La Cavalerie qu'un accident s'est produit. Un jeune conducteur âgé de 19 ans a perdu le contrôle de son véhicule en montant sur le plateau du Larzac. "Il indique avoir glissé dans un virage, précise Michel Rohr. Il présente des blessures au niveau du visage et se plaint de douleurs aux doigts." Les pompiers sont alors dépêchés sur place et il est le conducteur, habitant d'Arpajon-sur-Cère (Cantal), est transporté à l'hôpital de Millau. Il n'avait pas consommé d'alcool et de produits stupéfiants.

Deux retraits de permis dans la nuit de vendredi à samedi

Les policiers sont aussi intervenus à deux reprises ce week-end pour des contrôles d'alcoolémie au volant. L'un s'est révélé positif le samedi 3 décembre, à 3h, sur l'Avenue du Languedoc. Le conducteur, âgé de 26 ans, habitant l'Hérault a été contrôlé avec 0,48 mg/l litre d'air expiré (soit près du double du taux minimum légal fixé à 0,25 mg/l d'air expiré). Son permis lui a été immédiatement retiré et son véhicule a été immobilisé. Le second est intervenu deux heures plus tôt dans la même nuit sur le boulevard Emile-Lauret. Le conducteur, âgé de 31 ans a présenté un taux de 0,55 mg/l d'air expiré. Son permis lui a aussi été retiré immédiatement.

Maxime Cohen
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?