Installé à Toulouse, le Ruthénois Stéphane Granier cache bien son jeu

Abonnés
  • La pétillante Virginie et le discret Stéphane : une belle complémentarité pour le couple Granier.
    La pétillante Virginie et le discret Stéphane : une belle complémentarité pour le couple Granier. Reproduction L’Aveyronnais
  • -
    - Reproduction L'Aveyronnais
  • Stéphane Granier, en famille avec sa femme Virginie et leurs enfants Agathe, Arthur et Margaux.
    Stéphane Granier, en famille avec sa femme Virginie et leurs enfants Agathe, Arthur et Margaux. Reproduction L'Aveyronnais
Publié le
Emmanuel Pons

Stéphane Granier, cadre chez EDF installé à Toulouse, revendique ses origines, entre Rodez et le Villefranchois. Cet Aveyron où il a passé toute sa jeunesse et qui a forgé son caractère.

Son regard malicieux, son sourire bienveillant, son écoute… Stéphane Granier dégage une empathie naturelle, inspire confiance. Peut-être aurait-il pu embrasser une carrière médicale, consacrer sa vie à soigner les autres… "Médecine, ça m’aurait plu aussi", avoue-t-il. Comme l’ont fait avant lui son grand-oncle, Henri Blancher, médecin, ou encore sa mère, Marie Blancher, psychiatre. Pour l’anecdote, c’est ce dernier qui a mis au monde le petit Stéphane, le 7 décembre 1972.

Une famille bien ancrée à Rodez où son arrière-grand-père, Victor, président du tribunal de commerce et membre de la société des lettres de l’Aveyron, tenait une mercerie, au 3 de la rue d’Armagnac, où est toujours installée la maison familiale. Son fils, Marcel, père de Sabine et grand-père de Stéphane, épousera Marie-Madeleine Arnal, issue d’une autre famille bien connue sur le piton ruthénois. Et Sabine se mariera avec Alain Granier, originaire de Villefranche-de-Rouergue, en 1971.

Sa femme Virginie de Colonges, rencontrée à Vailhourles

Stéphane Granier naît donc l’année suivante à Rodez, où il grandit. Maternelle à Saint-Paul, primaire à Sainte-Procule terminé à Saint-Jo jusqu’à la fin du collège et lycée Sainte-Marie, rue Béteille.

Brillant élève, il décroche son bac C avant de faire une prépa maths sup, maths spé à Paris, interne au lycée Stanislas, "avec de super profs". "Tous les soirs, se souvient-il, un surveillant tapait à la porte pour vérifier qu’on était bien là." Il intègre ensuite l’école Centrale Supélec, à Gif-sur-Yvette, dont il sort diplômé au bout de trois ans, avant de faire son service militaire à Paris, dans la marine, au secrétariat général de la mer.

Une période où l’étudiant fréquente Virginie de Colonges, rencontrée en 1991 du côté de Vailhourles, en Aveyron, lors de l’anniversaire d’une cousine, Natacha de Colonges, petite-fille de Roland Boscary-Monsservin, homme politique, ancien ministre et maire de Rodez, de 1965 à 1983.

"J’ai ensuite été embauché chez EDF, à Marseille, en novembre 1996, en tant que chargé d’affaires. Je travaillais à la rénovation de barrages et de centrales hydrauliques, sur la Durance, raconte le Ruthénois. Je me suis régalé, autant dans le boulot qu’en dehors. J’ai fait pas mal de sorties dans les Calanques, des randos, de la plongée…" Car derrière l’homme posé se cache un intrépide sportif (lire par ailleurs).

L’intrépide et discret Stéphane Granier.
L’intrépide et discret Stéphane Granier. Reproduction L'Aveyronnais

Sportif accompli

L’escrime, commencée tout petit à Rodez, encadré par le maître d’armes hongrois Làszlo Horvath que sa famille avait aidé à s’installer à Rodez, et qu’il pratique toujours à Toulouse ; le ski qu’il a découvert à l’âge de deux ans sur les pistes de Laguiole – son grand-père fait partie de ceux qui ont monté la station ; le paddle, la plongée, l’escalade, le kite surf… Stéphane Granier est un sportif accompli !

"J’aime bien les sports de glisse et aquatique, confirme le Ruthénois. Et le vélo, aussi, en famille en Aveyron."

Quand ça n’est pas au guidon de sa Harley Davidson…

Le couple passe sept années à Marseille, se marie à Villeneuve-d’Aveyron en 2000, et accueille en 2003 son premier enfant, Agathe, née dans la cité phocéenne mais qui grandit à Toulouse où la famille s’installe la même année. Une famille qui s’agrandit en 2007 et 2012 avec les arrivées d’Arthur et de Margaux. Dans la ville rose, Stéphane Granier est aujourd’hui responsable du centre de compétences et de solutions, toujours chez EDF, dans le quartier de Basso Cambo. "On est chargés de la solution technique de téléphonie, de la gestion des mails, des SMS, des réseaux sociaux", détaille-t-il. Une structure qui compte 11 000 conseillers clients, entre Toulouse et Paris, dont 7 000 sont connectés simultanément.

Toulouse, à moins de deux heures de Rodez, de Villefranche-de-Rouergue et de Villeneuve-d’Aveyron, berceau des Blancher, Granier et Colonges où Stéphane Granier et sa famille aiment se retrouver. Même si ses enfants appellent l’Aveyron "la diagonale du vide, à cause du réseau de téléphonie", sourit le Ruthénois.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement à cet article
2 semaines offertes
Voir les commentaires
L'immobilier à Villeneuve

106000 €

Petit corps de ferme avec terrain clos de 1900 m² comprenant : Maison en pi[...]

Toutes les annonces immobilières de Villeneuve
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?