Economie : les entreprises aveyronnaises reprennent un peu d'espoir

  • Le secteur du BTP ne profite pas d'un regain de croissance. Surtout dans une année d'élections.
    Le secteur du BTP ne profite pas d'un regain de croissance. Surtout dans une année d'élections. Archives José A. Torres
Publié le

Le directeur régional de la Banque de France a présenté, aux acteurs économiques aveyronnais, les perspectives pour 2014. Le retournement conjoncturel reste timide, mais l'espoir demeure face à la crise.
 

La situation économique s’améliore sensiblement mais demeure fragile. En quelques mots, le résumé de l’analyse livrée, hier après-midi, à Rodez, à l’invitation de la chambre de commerce et de l’industrie, par le directeur régional de la Banque de France, Patrick Berger.
Si le retournement conjoncturel est favorable, il n’en reste pas moins timide et réclame une indispensable solidarité entre tous les acteurs économiques (des entreprises aux banques, en passant par les services de l’État et les organismes consulaires et professionnels) pour bénéficier d’un environnement plus porteur, après plusieurs années difficiles. Telle est la conclusion du rapport de synthèse de la Banque de France, après l’examen des éléments recueillis auprès d’un échantillon représentatif de 1.330 entreprises de Midi-Pyrénées, dont 210 entreprises aveyronnaises, dans les secteurs de l’industrie, des services aux entreprises et du BTP.

Embellie en vue pour l'industrie et les services... Pas pour le BTP

La première analyse sur le comportement des entreprises régionales en 2013 met le plus souvent en évidence une progression de l’activité conforme, voire légèrement supérieure, aux prévisions. L’activité a été globalement bien orientée dans l’industrie et les services aux entreprises. Avec une prime à l’aéronautique, qui dope l’économie régionale. À ce titre, l’ingénierie technique a encore bénéficié de la dynamique aéronautique. Le secteur agroalimentaire a enregistré une croissance de 2,8 % plus mesurée que prévu, alors que le repli des équipements électriques et électroniques (- 1,4 %) s’est confirmé. Le BTP a continué à souffrir de l’atonie de l’investissement immobilier privé et du ralentissement de la commande publique.
D’un point de vue global, l’activité industrielle en Midi-Pyrénées a connu une hausse de 5,2 %, la progression du secteur des services étant de 2,8 %. Si l’emploi a légèrement progressé dans l’industrie (+ 1,7 %) et les services (+ 3,1 %), il s’est encore dégradé dans le BTP, le recours à l’intérim ayant reculé de 12 %.

L'économie aveyronnaise résiste bien

Plus localement, l’économie aveyronnaise a, dans l’ensemble, bien résisté, grâce à "une saine gestion des entreprises, un redémarrage des investissements, au niveau des groupes mais aussi des PME, des banquiers proches de leurs clients".
Les prévisions régionales pour 2014 restent prudentes. Si l’industrie et les services anticipent une nouvelle année de croissance, mesurée et comparable à celle de 2013, l’activité du BTP baisserait de près de 1,9 % avec un recul de 3 % dans les travaux publics, et de nouvelles pertes d’emplois. Une année d’élections n’est, malheureusement, pas très favorable aux chantiers d’envergure.
 

Joël Born
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?