Hervé, porteur de presse : «En 15 ans, je n’ai jamais oublié de me lever…»

  • Depuis plus de 15 ans, Hervé gère la tournée des quatre saisons
    Depuis plus de 15 ans, Hervé gère la tournée des quatre saisons CP
Publié le

Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige Hervé Raynal est toujours sur le pont pour distribuer les journaux. Entretien avec un homme de l'ombre. 

À de rares exceptions, la plupart d’entre nous ne le connaissent pas. C’est un homme de l’ombre (ou de la nuit) connu sous le nom quelque peu «barbare» de colporteur… La seule chose que nous «voyons» est, qu’effectivement, notre quotidien préféré est dans la boîte aux lettres tous les matins, à la même heure…

«Onet est un secteur que j’affectionne»

Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, qu’il fasse froid ou nuit, depuis plus de 15 ans, c’est le même rituel pour Hervé Raynal : «Nous sommes une soixantaine à nous retrouver à 2h30 au dépôt de La Mouline que tiennent M. et Mme Ricard, des patrons sensationnels. Nous chargeons les Centre Presse et Midi Libre et après, nous attendons les autres titres, des fois plus d’une heure et cela décale d’autant notre tournée…» 

Une tournée d’environ 2h30 pour distribuer les 300 journaux des Quatre-Saisons, de boîtes aux lettres en boîte aux lettres, en faisant attention de glisser le bon, notre porteur de journaux (un terme que préfère Hervé) connaît toutes les rues de son secteur et tous ses clients: «Onet est un secteur que j’affectionne, j’y ai beaucoup d’amis, dont certains sont malheureusement partis comme Albert, René et Joseph. Souvent ils m’attendent et avec tous, il y a un sujet de conversation préféré… pour d’autres je klaxonne ou je leur allume la lumière, il y en a même un qui me laisse la fenêtre ouverte, pour que je lance le journal sur sa table», plaisante-t-il.

Irremplaçable

Pour Hervé, c’est un vrai et passionnant travail, les abonnés paient pour un service et être à l’heure est, pour lui, une forme de respect : «Je suis responsable de ma tournée et je la gère avec mes remplaçants qui sont vraiment supers, par exemple Alain assure mes remplacements et distribue systématiquement le samedi, en faisant la tournée à l’inverse de moi, pour que mes derniers servis soient ses premiers. Quant à Mathieu, il est toujours avec moi et quand il y a un trop gros retard à la livraison, l’un de nous part avec les CP et ML et l’autre distribue les autres journaux lorsqu’ils arrivent…» Et tout cela, pour que 365 jours sur 365 (enfin non: 364, puisqu’il n’y a pas de journaux le 1er mai), nous puissions lire les nouvelles du jour, en dégustant notre petit café matinal... et ça, c’est irremplaçable… «Mais, dites bien à vos lecteurs que, si un jour il y a du retard, ce n’est pas de ma faute : en 15 ans, je n’ai jamais oublié de me lever…», conclut notre sympathique livreur en souriant.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

236 €

Vous êtes à la recherche d'un logement sur le secteur Onet-le-Château ? Nou[...]

160000 €

Dans un quartier calme et prisé, terrain à bâtir d’environ 2 000 m². Situ[...]

269900 €

Charmante maison de type 5 avec suite parentale située sur la commune d'One[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?