Vidéosurveillance : après Rodez, Onet-le-Château s’équipe de nouvelles caméras

  • Une trentaine de caméras sont discrètement installées sur les immeubles comme celle-ci
    Une trentaine de caméras sont discrètement installées sur les immeubles comme celle-ci
Publié le , mis à jour

Sur l’agglomération et après Rodez, c’est la ville d’Onet-le-Château qui s’équipe en vidéosurveillance. Une trentaine de caméras ont été progressivement mises en place sur la commune.

Malgré l’opposition de la minorité municipale, Jean-Philippe Keroslian aura donc été jusqu’au bout de son idée. La Ville a déboursé 300 000 € pour la mise en place de ces caméras (elle a bénéficié d’une subvention de 60 000 € au niveau national). Le dispositif concerne pour l’instant deux quartiers : celui des Quatre-Saisons et des Balquières. Ces caméras qui fonctionnent, via la fibre optique ou les ondes radio, ne sont qu’une première tranche du dispositif global souhaité par la municipalité castonétoise.

Pour exploiter ces vidéos, une salle d’enregistrement, située dans les locaux de la mairie est prévue à cet effet. Deux à trois personnes seront à la logistique pour surveiller le territoire et les points cibles. Au total, ce sont huit personnes assermentées (personnel de la mairie) qui seront amenées à travailler pour ce service, sans qu’il y ait de nouvelles embauches. « Le but est de dissuader et de protéger la population. Ce sont d’abord des caméras de protection. Nous avons d’ailleurs un partenariat avec la police nationale pour qu’elle soit plus présente sur Onet-le-Château », souligne Jean-Philippe Keroslian. L’édile pense mettre en place un comité d’éthique prochainement et conformément à la législation.

Les films vidéo seront exploités en cas de dégradation sur les bâtiments publics ou sur les personnes, bien sûr. Une deuxième tranche de caméras de surveillance sera mise en place par la suite. La mairie a également placé des panneaux d’information concernant ce dispositif, à l’entrée de la ville.

L’opposition n’a donc pas fini de s’insurger contre cette politique jugée pour sa part « sécuritaire » au détriment de celle plus « culturelle » prônée par l’ancienne majorité.

Centre Presse / Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

402 €

LOCATION APPARTEMENT SANS FRAIS D AGENCE- Agréable T1 BIS proche du Théatre[...]

145000 €

Onet le Château, proche des commodités, maison comprenant au 1er étage, un [...]

199900 €

Venez découvrir cette charmante maison de 117 m² composée d'une belle pièce[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?