Toulouse: l’enquête sur le chauffard abattu par la police est confiée à l’IGPN

  • Toulouse: l’enquête sur le chauffard abattu par la police est confiée à l’IGPN
    Toulouse: l’enquête sur le chauffard abattu par la police est confiée à l’IGPN
Publié le , mis à jour

Un homme de 27 ans est mort mardi matin après avoir été blessé à la tête par des tirs de policiers, lors d’une course-poursuite dans les ruelles étroites du vieux Toulouse, proche du capitole, a-t-on appris auprès du parquet. Une enquête de flagrance a été confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) et au Service régional de la police judiciaire (SRPJ) de Toulouse, a précisé le parquet. Elle a été ouverte des chefs d’homicide volontaire par personne dépositaire de l’autorité publique et tentative d’homicide volontaire sur personnes dépositaires de l’autorité publique, ainsi que refus d’obtempérer aggravé et recel de vol.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’homme, qui roulait tous feux éteints à bord d’un véhicule «déclaré volé», a tenté d’échapper à un contrôle de la Brigade anticriminalité (BAC), vers 04H00 du matin, et a refusé «d’obtempérer aux injonctions des policiers», a précisé le parquet dans un communiqué. En prenant la fuite, le conducteur s’est engagé dans une impasse étroite au volant d’une Citroën C1 volée, emboutissant en faisant demi-tour plusieurs voitures stationnées et un portail. Face à lui, dans l’impasse, trois policiers avaient mis pied à terre pour tenter de l’interpeller. L’un a fait usage de son arme en direction d’un pneu de la Citroën, qui a été crevé par le tir. En continuant sa course, le fuyard a percuté le véhicule de la BAC qui barrait sa route.

Dans la violence du choc, un policier a été blessé et placé en observation à l’hôpital. «Pendant ce temps, trois fonctionnaires de police de la Compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI), arrivés en renfort, s’étaient engagés à pied dans l’impasse exiguë», selon le communiqué du parquet. «Voyant surgir le véhicule Citroën qui fonçait sur eux», deux policiers ont tiré «plusieurs» coups de feu, dont l’un a touché grièvement à la tête le conducteur de la C1, qui s’est immobilisée après quelques mètres. Son chauffeur est décédé à 08H23 au centre hospitalier de Toulouse Purpan, «en dépit des soins qui lui étaient immédiatement prodigués sur place et peu de temps après son arrivée» à l’hôpital, a ajouté le parquet. Le policier hospitalisé a été «légèrement blessé», a indiqué Didier Martinez, secrétaire régional Unité SGP Police FO, sans fournir plus de précisions sur la nature des blessures. Selon M. Martinez, ses collègues intervenus lors de cette course-poursuite savaient que le véhicule du fuyard avait été volé.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?