Palais épiscopal de Rodez : une nouvelle fois, les huissiers trouvent porte close

  • Mathias Echène, porteur du projet, devrait être présent dans l’Aveyron la semaine prochaine.
    Mathias Echène, porteur du projet, devrait être présent dans l’Aveyron la semaine prochaine.
Publié le , mis à jour

Mercredi matin vers 10 heures, un huissier, mandaté par le conseil départemental, s’est présenté aux portes du palais épiscopal, en centre-ville de Rodez. Accompagné d’une représentante de l’institution départementale, il devait procéder à un état des lieux d’une part, mais aussi exiger la restitution des clés de l’immense bâtisse au centre d’un différend entre Mathias Echène, qui porte un projet d’hôtel de luxe, et le conseil départemental.

Pour son président Jean-François Galliard, le bail liant le Département à la holding Groupe E de Mathias Echène est devenu caduc en date du 25 août, du fait que le porteur de projet n’a pas été en mesure de présenter un permis de construire ; il avait d’ailleurs été informé dès le mois de juin qu’il n’avait pas le droit d’y entreprendre des travaux ni de recevoir du public.

Averti par plusieurs courriers, Mathias Echène a donc été invité à quitter le palais, qu’il occupe « sans titre » depuis le 25 août, ainsi que nous le confirmait dernièrement Jean-François Galliard.

Mathias Echène, joint hier par téléphone à Bali, nous a affirmé pas être « du tout au courant » de la venue de l’huissier. « J’ai échangé avec Jean-François Galliard, je lui ai exprimé mes réserves sur cette démarche... il n’y a aucune urgence », a-t-il déclaré hier, ajoutant : « Je considère être dans mon bon droit, il n’y a aucune raison que je quitte les lieux sans concertation avec le président du conseil départemental. Je n’ai pas reçu de courrier concernant cette visite, j’éprouve de la colère... on est à la limite de la chasse à l’homme ».

Contacté hier, Jean-François Galliard a confirmé que le passage de l’huissier était « bien prévu aujourd’hui (hier, NDLR) pour procéder à la remise des clés » mais n’avoir aucune information supplémentaire. « Je serai de retour en France en début de semaine prochaine », explique Mathias Echène, dont le passeport est toujours « retenu » en Indonésie.

L’homme, qui se sait très attendu, a prévu de s’expliquer publiquement au sujet de son projet et des remous qui l’entourent. Il entend aussi rencontrer Jean-François Galliard et Christian Teyssèdre pour « mettre en place un accord gagnant-gagnant ».

Pour rappel, le projet porte sur l’exploitation d’un hôtel haut de gamme (25 à 30 chambres), un restaurant gastronomique et un espace dédié aux arts religieux pour un montant minimal de 5 M€ ; un projet qui, on le sait, suscite beaucoup d’interrogations.

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

331 €

LOCATIONS APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 1 Pièce en centre ville Un[...]

455 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - Proche du lycée Monteil, q[...]

267 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE . Grand studio à 2 minutes d[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?