L’association Soliha déloge l’ancien Pact

  • L’association Soliha déloge l’ancien Pact
    L’association Soliha déloge l’ancien Pact
Publié le , mis à jour

Au commencement était le PACT, pour Propagande et action contre les taudis, qui s’attaque dès les années 1940 aux logements vétustes et/ou insalubres en y entreprenant des réparations. Le mouvement devient national et s’appelle tour à tour Pact’Arim, puis Pact Aveyron et, depuis hier, Soliha (Solidaires pour l’habitat) d’Aveyron.

Autour du président Denis Saules et de la directrice générale Karine Venot, une cérémonie était organisée hier dans les locaux d’Onet-le-Château pour officialiser ce changement d’appellation, consécutif à une fusion avec Habitat et développement.

Le cœur de l’activité de l’association consiste en la production ou la réhabilitation de logements destinés à être ensuite loués à des familles à faibles revenus. « L’accession aura une plus grande dimension, mais demeure un outil d’accession au logement. Nous continuerons à faire entendre la parole des plus démunis », affirmait lundi la directrice générale Karine Venot.

Soliha génère aujourd’hui un chiffre d’affaires de 3,3 M€ et, en 2016, l’association a fait réaliser pour 10  M€ de travaux à l’échelle du département. Près de 1 000 personnes habitent dans l’un des 536 logements que gère Soliha en Aveyron, principalement dans le Grand Rodez mais aussi à Millau, Saint-Affrique ou Villefranche-de-Rouergue.

Des logements à taille humaine car, comme aime à le souligner le président Denis Saules, « les barres, c’est pas notre concept ».

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?