Véronique Lagarde, la dame de cœur

  • Véronique Lagarde vit
    Véronique Lagarde vit
  • Véronique Lagarde, la dame de cœur
    Véronique Lagarde, la dame de cœur
Publié le
Centre Presse / Emmanuel Pons

J’avoue. La couverture du livre, au premier abord, ne m’a pas attiré. « Perle d’espérance », trop abstrait pour moi. Le titre du manuscrit « La dame sans âge » me semblait plus évocateur, plus mystérieux...

Mais une amie m’avait dit tout le bien qu’elle pensait de ce roman. Et puis j’ai croisé Véronique Lagarde, qui vit et travaille en Aveyron depuis près de 20 ans... Une femme lumineuse et passionnée.

Une femme que cette rencontre avec la « dame du château » a bouleversée. C’est cette histoire qu’elle a choisie de raconter. Choisir n’est pas le mot tant elle s’est sentie investie d’une mission. Celle de faire vivre la mémoire cette « dame sans âge ».

Cette dernière vit seule dans son immense château féodal, en Aveyron. Véronique Lagarde lui rend fréquemment visite. Elle s’attache à cette vieille personne si discrète et si secrète. Petit à petit, celle dont on ne saura jamais le prénom ni le nom se livre, par bribes. Des morceaux de vie qui ne font qu’attiser la curiosité de l’auteure. Au fil de cette relation, des liens forts vont se nouer entre les deux femmes. Une grande affection faite de non-dits. Qui passe par les regards et les silences.

Et puis un jour, la vieille dame ouvre à Véronique Lagarde la porte d’un petit bureau aux meubles recouverts de draps. Et sort d’un coffre des liasses de lettres et un grand cahier. Elle laisse alors l’auteure à sa lecture... Quatre années de la vie de la « dame du château » sont concentrées dans ces quelques pages. Hans, un amour impossible et perdu. Flore, une enfant « adoptée » puis rendue à ses parents.

Deux déchirures qui ont marqué à jamais la vie de la « dame sans âge ». Sans âge, comme si le temps s’était arrêté, un jour de 1945, pour cette jeune femme, qui est alors persuadée qu’elle ne vivra jamais rien d’aussi beau. Un récit plein d’émotion et de rebondissements, de bienveillance et d’empathie, une histoire à fleur de peau - à l’image de Véronique Lagarde - faite de rencontres fortes et d’amitiés indéfectibles...

À l’heure du chacun pour soi et du temps qui file, ce premier roman, à l’écriture fluide et musicale, donne envie de s’arrêter, de regarder, d’écouter et de profiter du moment présent avec les êtres que l’on aime.

Perle d’espérance, Éditions Persée, 18,30 €

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?