Nouveau casse spectaculaire au château de Belcastel

  • Inaugurée en avril 2017, la réplique de la tenue d’apparat de François II a disparu. J.B.
    Inaugurée en avril 2017, la réplique de la tenue d’apparat de François II a disparu. J.B.
Publié le
Centre Presse / Joel Born

Les propriétaires américains du château de Belcastel, Heidi et Nick Leone, qui se trouvent actuellement aux États-Unis, sont catastrophés. Pour la deuxième fois en deux ans, comme le 5 novembre 2015, leur bien aveyronnais a subi un important cambriolage. Si bien d’ailleurs, qu’au regard notamment du mode opératoire et du butin, l’on peut légitiment se demander si les voleurs, qui n’y sont pas allés de main morte, ne sont pas les mêmes...

Les faits se sont déroulés, cette fois, dans la nuit de lundi à mardi, selon toute vraisemblance au petit matin, alors que le château, assez isolé du reste du village mais dont les systèmes de sécurité avaient été renforcés, était inoccupé. Armés d’un chalumeau, comme en 2015, les cambrioleurs ont fait fondre le cadenas qui fermait la grille extérieure du mur d’enceinte, avant de s’introduire dans la cour du château, avec une camionnette.

Les malfaiteurs ont alors fait fondre les verrous de protection de la herse du pont-levis, ce qui a pour conséquence de déclencher l’alarme. Poursuivant leur marche forcée, les indélicats visiteurs nocturnes ont fracassé une première porte vitrée et forcé une porte en bois à l’aide d’une barre à mine. Après avoir saccagé et arraché le boîtier électrique de l’alarme, les cambrioleurs ont fracturé une autre porte en bois.

En quelques minutes, selon les premières constatations des gendarmes qui se sont déplacés sur les lieux, les cambrioleurs, qui ont tout l’air de véritables professionnels parfaitement bien organisés, ont dérobé trois armures dans la salle de garde ainsi que la réplique de la tenue d’apparat de François II, laquelle avait été inaugurée en avril dernier, par la maîtresse des lieux, Heidi Leone, après la disparition d’une tenue d’apparat d’Henri II, lors du précédent cambriolage.

Les malfrats ont également réussi à faire main basse sur la collection de heaumes, une dizaine de pièces sous vitrine, ce qu’il n’avait réussi à faire lors du premier cambriolage. Même s’il est difficilement estimable, le montant du préjudice représente une perte de plusieurs milliers d’euros et surtout une importante perte affective pour les propriétaires new yorkais de l’ancienne propriété de Fernand Pouillon.

La collection de heaumes a également été dérobée :

The authentic medieval helmet & weaponry collection at the chateau continues to grow.

Une publication partagée par Château de Belcastel ???? (@chateaubelcastel) le

The authentic medieval helmet & weaponry collection at the chateau continues to grow.

Une publication partagée par Château de Belcastel ???? (@chateaubelcastel) le

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?