Luc-Primaube Football Club

(VIDEO) Les footballeurs de Luc-La Primaube se collent dans un album à vignettes

  • Les licenciés du club de football vont tous recevoir un album
    Les licenciés du club de football vont tous recevoir un album
Publié le / Modifié le S'abonner

Villefranche-de-Rouergue a ouvert le bal. C’était en décembre dernier et le président Jacques Andurand n’a pas oublié. « Il ne faut pas le faire pour gagner de l’argent mais, en revanche, c’est une excellente opération de communication, explique-t-il. Le premier mois, c’était de la folie. Alimentée certes par les enfants mais certains adultes se sont laissés prendre au jeu. Les échanges se sont ainsi poursuivis jusqu’en juin ». Et de conclure : « Cette initiative a également permis aux licenciés de se connaître. »

Après le Stade villefranchois en 2016, c’est donc le Luc-Primaube football club qui s’y... colle cette année. Non pas avec les vignettes Panini comme à la (belle) époque mais avec « L’album du club », une société spécialisée basée à Ascain, près de Pau.

Le principe est le même et le président Alain Cisternino est impatient de se lancer dans cette aventure. Le projet est longtemps resté secret et un album sera offert à chaque licencié (550 exemplaires en tout) aujourd’hui, à 16 heures au centre social de La Primaube, lors du Noël du club qui va prendre une dimension toute particulière du fait de cette animation.

L’idée a germé dans la tête de Thierry Olier, éducateur au club et membre du comité directeur. Il porte ce projet, avec la rigueur qui lui... colle à la peau, depuis un an et tout s’est accéléré en août quand il a signé le contrat avec la société pyrénéenne. « Le plus important, c’était les prises de vue, souligne la cheville ouvrière. J’ai pu compter sur le sérieux de Daniel Bruel et, en une matinée, nous avons fait quelque 400 portraits. »

Au total, cet album propose 437 photos individuelles et une soixantaine d’autres images, dont les photos de toutes les équipes, du comité directeur, des bénévoles et le logo du club.

« L’objectif n’était pas de faire une plaquette supplémentaire, assure Alain Cisternino. Il y avait un esprit à respecter et utiliser cette opération comme un outil de communication. C’est une image du club à l’instant T. L’opportunité aussi de mettre en avant les acteurs de l’ombre. »

Centre Presse / Rui Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

300 €

Au cœur de RODEZ agréable Studio à la décoration actuelle dans une petite c[...]

23500 €

A vendre, parking souterrain centre ville de Rodez au niveau du tribunal.[...]

759 €

RODEZ : Appartement de type 5 spacieux situé à deux pas du centre ville da[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir