Les salariés de l’hôpital decazevillois exigent la démission du directeur adjoint

  • La porte du bureaudu directeur adjoint a été symboliquement condamnée (PHoto BHSP; DDM)
    La porte du bureaudu directeur adjoint a été symboliquement condamnée (PHoto BHSP; DDM) DDM / DDM
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le directeur adjoint du site decazevillois aurait affirmé lors d'une réunion, organisée ce matin à Rodez, l'accord du personnel pour une fermeture des services de chirurgie et de réanimation.

Aujourd'hui, vers 16 h 45, Christian Marrec, directeur adjoint du centre hospitalier de Decazeville, également en charge des ressources humaines, a été retenu dans son bureau par plusieurs dizaines de personnes (personnels, membres du collectif Tous Ensemble, représentants de plusieurs syndicats). Tous exigent sa démission dans les plus brefs délais.

Ils lui reprochent d’avoir affirmé, ce mardi matin, lors du comité stratégique du groupement hospitalier de territoire (GHT), à Rodez, où était présenté le projet médico-soignant partagé, que le personnel était d’accord pour une fermeture des services de chirurgie et de réanimation.

Ils lui reprochent également de dénigrer et de « savonner la planche » de l’hôpital, alors que des avancées avaient été obtenues le 28 mai dernier, lors de l’entrevue d’une délégation de salariés et de la directrice de l’ARS, notamment sur le devenir des services et sur le fait que le projet médico-soignant partagé puisse être modulable.

« On ne peut plus travailler avec lui, il est allé trop loin. Dès le lendemain de l’entrevue avec l’ARS, il a fait de l’intox dans les services, disant qu’il fallait fermer la chirurgie, fermer la réanimation, qu’on n’avait plus d’argent. Et maintenant, dire en comité stratégique que le personnel est d’accord pour fermer ces services, c’est un affront pour l’hôpital, les personnels et la population du Bassin », indiquent Pascal Mazet, secrétaire départemental CGT Santé et Maxime Gaillac, secrétaire CGT Santé Hôpital.

La préfecture a été alertée de la situation, tout comme l’ARS (Agence régionale de santé) Occitanie.

Nouvelle direction en juillet ?

David Gistau (secrétaire UD CGT) et Laurence Cahors (secrétaire UL CGT), Charles Cartayrade et Yves Lacout (FSU) sont venus en soutien, tout comme des personnels et syndicalistes de la SAM. L’Unsa apporte aussi son soutien via un communiqué.

Arrivé à l’hôpital de Decazeville courant 2016, Christian Marrec dirige depuis environ un mois l’hôpital de Decazeville, en l’absence du directeur Jean-Pierre Pavone, actuellement en arrêt de travail et sur la sellette suite à la grève des salariés durant le mois de mai (pour réclamer plus d’activités) justement en raison de la défiance envers la direction accusée de ne pas défendre l’hôpital faute d’initiatives et de concrétisation de projets.

Selon nos informations, Vincent Prévoteau, directeur du centre hospitalier de Rodez et président du comité stratégique du GHT, serait pressenti pour prendre la direction de l’hôpital de Decazeville début juillet.

Nous ne sommes pas parvenus à joindre Vincent Prévoteau.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

67500 €

A VENDRE-spacieux appartement T3 traversant de 100m2 avec cave et balcon.gr[...]

299500 €

A VENDRE DECAZEVILLE-Nichée dans la nature,Maison de caractère rénovée avec[...]

185000 €

PROCHE CENTRE DE DECAZEVILLE HOME PATRIMOINE VOUS PROPOSE CET ENSEMBLE IMMO[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir