Télé-médias

Stormette, l'Aveyronnaise suivie par près de 100 000 personnes sur Instagram !

  • Stormette, l'Aveyronnaise suivie par près de 100 000 personnes sur Instagram !
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Sur Youtube, devenu le réseau social le plus utilisé par les jeunes, 345 000 personnes sont abonnées à son profil. Sur Instagram, elles sont 93 000. Autant de paires d’yeux qui scrutent son quotidien jusque dans son petit appartement montpelliérain. Recettes de cuisine, tutoriels de maquillage, séances de sport : derrière le pseudo Stormette, Charlène passe par tous les sujets et tous les formats de vidéos, à raison de deux publications par semaine sur sa chaîne Youtube.

« Ma première vidéo remonte à ma première année de médecine à Clermont, se souvient la jeune Agentole. Seule dans mon studio, je m’ennuyais : j’ai commencé par une recette en cuisine toute bête, je n’osais même pas parler. » La jeune femme se prend rapidement au jeu, tandis que le compteur de vues ne cesse de grimper. De là, elle investit dans du matériel, multiplie les publications et arrête ses études. Jamais elle n’aurait pourtant cru vivre un jour de cette activité. Son job ? Raconter sa vie, face caméra. De son aura, mesurée au nombre de vues accumulées sur ses vidéos, Charlène tire ses revenus. « “Influenceuse”, c’est un métier qui n’existait même pas quand j’ai commencé mes vidéos, raconte la jeune fille. Aujourd’hui, je suis affiliée à une marque qui m’assure un revenu mensuel. D’autres marques me contactent aussi pour faire du placement de produit. Je n’accepte que des produits qui collent à ma personnalité. Je tire mes revenus complémentaires des publicités générées par mes vidéos. »

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Charlène (@stormette__) le

"Je m'éclate"

Si elle confie être « souvent allée » chercher des marques dans les premières années, aujourd’hui elle se contente des sollicitations, très nombreuses. Suivie à 70 % par des femmes et par des internautes âgés de 13 à 25 ans dans leur grande majorité, Stormette cumule 29 millions de vues sur sa chaîne Youtube. Une force de frappe forcément alléchante pour les marques désireuses de placer leurs produits et de toucher un maximum de consommateurs. D’autant que les statistiques d’audience fournies par les réseaux sociaux assure une cible des plus précises. Seule aux manettes de son petit business, Charlène s’impose un quotidien chronométré.

Ses journées débutent toujours par une séance de sport. Elle tourne en début d’après-midi, puis monte dans la foulée. La fin de journée est consacrée aux mails, à la lecture des commentaires de sa communauté et à la paperasse administrative. « Je m’éclate, lâche-telle sans détour. J’avais du mal à trouver ma voie, je ne m’imaginais dans aucun métier. J’ai trouvé ce que j’aimais. » Parfois seule dans un milieu « facilement critiquable » et démunie face à la violence de certains commentaires, notamment, Stormette ne retient que le positif. Et sait, « dans les moments vraiment trop difficile », qu’elle peut appuyer sur pause et trouver du réconfort réel auprès de ses proches.

Réagir