Sundance 2019 : le documentaire sur Harvey Weinstein parmi la programmation du festival

  • Un documentaire sur Harvey Weinstein sera présenté à Sundance début 2019
    Un documentaire sur Harvey Weinstein sera présenté à Sundance début 2019 Yann COATSALIOU / AFP
Publié le

(Relaxnews) - Le festival américain de cinéma indépendant a révélé la programmation de sa prochaine édition qui se déroulera du 24 janvier au 3 février. Sur 4.018 films soumis, seuls 112 ont été retenus. Parmi eux, le documentaire sur Harvey Weinstein, le dernier film écrit par Mindy Kaling et le thriller sur la vie du tueur en série Ted Bundy incarné par Zac Efron.

112 films sélectionnés. 33 pays. 10 catégories. Le Festival de Sundance vient de dévoiler la programmation de son édition 2019 qui se déroulera du 24 janvier au 3 février à Park City, Salt Lake City et dans la ville de Sundance. Parmi les nombreux films en lice, le documentaire sur Harvey Weinstein, "Untouchable", réalisé par Ursula Macfarlane, fera sa première mondiale. Le documentaire reviendra sur l'ascension et la chute du magnat du cinéma accusé de harcèlement et d'agression sexuelle.

Harvey Weinstein ne sera pas la seule star à attirer l'attention lors de cette édition. Le dernier film écrit par Mindy Kaling ("The Mindy Project"), dans lequel cette dernière tient un rôle, dévoilera ses premières images lors de sa première mondiale. Zac Efron montrera l'étendue de ses talents dans "Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile" dans lequel il incarne le tueur en série Ted Bundy aux côtés de Lily Collins. Le film réalisé par Joe Berlinger aura également le droit à sa première mondiale.

Cette année, 40% des films, soit 45 titres, ont été réalisés par une ou plusieurs femmes, a tenu à indiquer le festival de Sundance dans son communiqué officiel. 36% des metteurs en scène sont quant à eux issus de la diversité  tandis que 13% proviennent de la communauté LGBTQIA. En 2018, le festival américain de cinéma indépendant avait réuni 124.900 visiteurs.

La programmation :

US Dramatic (tous titres en première mondiale) :

Before you know it de Hannah Pearl Utt (Etats-Unis)
Big Time Adolescence de Jason Orley (Etats-Unis)
Brittany Runs a Marathon de Paul Downs Colaizzo (Etats-Unis)
Clemency de Chinonye Chukwu (Etats-Unis)
The Farewell de Lulu Wang (Etats-Unis, Chine)
Hala de Minhal Baig (Etats-Unis)
Honey Boy d'Alma Har'el (Etats-Unis)
Imaginary Order de Debra Eisenstadt (Etats-Unis)
The last black man in San Francisco de Joe Talbot (Etats-Unis)
Luce de Julius Onah (Etats-Unis)
Ms. Purple de Justin Chon (Etats-Unis)
Native son de Rashid Johnson (Etats-Unis)
Share de Pippa Bianco (Etats-Unis)
The sound of silence de Michael Tyburski (Etats-Unis)
Them that follow de Britt Poulton (Etats-Unis)
To the stars de Martha Stephens (Etats-Unis)

US Documentary (tous titres en première mondiale) :

Always in season de Jacqueline Olive (Etats-Unis)
American Factory de Steven Bognar et Julia Reichert (Etats-Unis)
Apollo 11 de Todd Douglas Miller (Etats-Unis)
Bedlam de Kenneth Paul Rosenberg (Etats-Unis)
David Cosby : Remember my name de A.J. Eaton (Etats-Unis)
Hail Satan de Penny Lane (Etats-Unis)
Jawline de Liza Mandelup (Etats-Unis)
Knock down the house de Rachel Lears (Etats-Unis)
Midnight family de Luke Lorentzen (Mexique, Etats-Unis)
Mike Wallace is here d'Avi Belkin (Etats-Unis)
Moonlight Sonata : Deafness in Three Movements d'Irene Taylor Brodsky (Etats-Unis)
One child nation de Nanfu Wang et Jialing Zhang (Chine, Etats-Unis)
Pahokee d'Ivete Lucas et Patrick Bresnan (Etats-Unis)
Tigerland de Ross Kauffman (Etats-Unis)
Untitled Amazing Johnathan Documentary de Ben Berman (Etats-Unis)
Where's my Roy Cohn ? de Matt Tymauer (Etats-Unis)

World Cinema Dramatic :

Dirty God de Sacha Polak (Pays-Bas, Royaume-Uni, Belgique, Irlande) (Première internationale)
Divine Love de Gabriel Mascaro (Brésil, Uruguay, Danemark) (Première mondiale)
Dolce Fine Giornata de Jacek Borcuch (Pologne) (Première mondiale)
Judy & Punch de Mirrah Foulkes (Australie) (Première mondiale)
Koko-di Koko-da de Johannes Nyholm (Suède, Danemrak) (Première mondiale)
The last tree de Sola Amoo (Royaume-Uni) (Première mondiale)
Monos d'Alejandro Landes (Colombie, Argentine, Pays-Bas, Allemagne, Suède, Uruguay) (Première mondiale)
Queen of hearts de May el-Toukhy (Danemark) (Première mondiale)
The sharks de Lucia Garibaldi (Argentine, Espagne) (Première mondiale)
The souvenir de Joanna Hogg (Royaume-Uni) (Première mondiale)
This is not Berlin de Hari Sama (Mexique) (Première mondiale)
We are little zombies de Makoto Nagahisa (Japon) (Première mondiale)

World Cinema Documentary :

Advocate de Rachel Leah Jones (Israël, Canada, Suisse) (Première mondiale)
Cold case Hammarskjold de Mads Brügger (Danemark) (Première mondiale)
Untitled Brazil documentary de Petra Costa (Brésil) (Première mondiale)
The disappearance of my mother de Beniamino Barrese (Italie) (Première mondiale)
Gaza de Garry Keane et Andrew McConnell (Irlande) (Première mondiale)
Honeyland de Ljubomir Stefanov (Macédoine) (Première mondiale)
Lapü de Juan Pablo Polanco et César Alejandro Jaimes (Colombie) (Première mondiale)
The magic life of V. de Tonislav Hristov (Finlande, Danemark, Bulgarie) (Première mondiale)
Midnight traveler de Hassan Fazili (Etats-Unis, Qatar, Royaume-Uni, Canada) (Première mondiale)
Sea of shadows de Richard Ladkani (Autriche) (Première mondiale)
Shooting the mafia de Kim Longinotto (Irlande) (Première mondiale)
Stieg Larsson - The man who played with fire de Henrik Georgsson (Suède) (Première internationale)

Next (tous titres en première mondiale) :

Adam de Rhys Ernst (Etats-Unis)
Give me liberty de Kirill Mikhanovsky (Etats-Unis)
Light from light de Paul Harrill (Etats-Unis)
Paradise Hills d'Alice Waddington (Espagne, Etats-Unis)
Premature de Rashaad Ernesto Green (Etats-Unis)
Selah and the spades de Tayarisha Poe (Etats-Unis)
Sister Aimee de Samantha Buck et Marie Schlingmann (Etats-Unis)
The death of Dick Long de Daniel Schneinert (Etats-Unis)
The infiltrators d'Alex Rivera et Cristina Ibarra (Etats-Unis)
The wolf hour d'Alistair Banks Griffin (Etats-Unis)

Premieres :

After the wedding de Bart Freundlich (Etats-Unis) (Première mondiale)
Animals de Sophie Hyde (Royaume-Uni, Irlande, Australie) (Première mondiale)
Blinded by the light de Gurinder Chadha (Royaume-Uni) (Première mondiale)
Extremely wicked, shockingly evil and vile de Joe Berlinger (Etats-Unis) (Première mondiale) (photo)
I am mother de Grant Sputore (Australie) (Première mondiale)
Late night de Nisha Ganatra (Etats-Unis) (Première mondiale)
Official secrets de Gavin Hood (Etats-Unis, Royaume-Uni) (Première mondiale)
Photograph de Ritesh Batra (Inde) (Première mondiale)
Relive de Jacob Estes (Etats-Unis) (Première mondiale)
Sonja - The white swan d'Anne Sewitsky (Norvège) (Première internationale)
The mustang de Laure de Clermont-Tonnerre (Etats-Unis) (Première mondiale)
The boy who harnessed the wind de Chiwetel Ejiofor (Royaume-Uni) (Première mondiale)
The report de Scott Z. Burns (Etats-Unis) (Première mondiale)
The sunlit night de David Wnendt (Allemagne, Norvège) (Première mondiale)
The tomorrow man de Noble Jones (Etats-Unis) (Première mondiale)
Top end wedding de Wayne Blair (Australie) (Première mondiale)
Troupe Zero de Bert & Bertie (Etats-Unis) (Première mondiale)
Velvet Buzzsaw de Dan Gilroy (Etats-Unis) (Première mondiale)

Documentary Premieres :

Ask Dr. Ruth de Ryan White (Etats-Unis) (Première mondiale)
Halston de Frédéric Tcheng (Etats-Unis) (Première mondiale)
Love, Antosha de Garet Price (Etats-Unis) (Première mondiale)
Marianne & Leonard : Words of love de Nick Broomfield (Etats-Unis) (Première mondiale)
Merata : How mum decolonised the screen de Heperi Mlta (Nouvelle-Zélande) (Première internationale)
Miles Davis : Birth of the cool de Stanley Nelson (Etats-Unis, Royaume-Uni) (Première mondiale)
Raise Hell : The life & Times of Molly Ivins de Janice Engel (Etats-Unis) (Première mondiale)
The great hack de Karim Amer et Jehane Noujaim (Etats-Unis) (Première mondiale)
The inventor : Out for blood in Silicon Valley d'Alex Gibney (Etats-Unis) (Première mondiale)
Toni Morrison : The pieces I am de Timothy Greenfield-Sanders (Etats-Unis) (Première mondiale)
Untouchable d'Ursula Macfarlane (Etats-Unis) (Première mondiale)
Words from a bear de Jeffrey Palmer (Etats-Unis) (Première mondiale)

Midnight (tous titres en première mondiale) :

Greener Grass de Jocelyn DeBoer (Etats-Unis)
Little monsters d'Abe Forsythe (Australie)
Memory - The origins of Alien d'Alexandre O. Philippe (Etats-Unis)
Mope de Lucas Heyne (Etats-Unis)
Sweetheart de JD Dillard (Etats-Unis)
The hole in the ground de Lee Cronin (Irlande)
The lodge de Veronika Franz et Severin Fiala (Etats-Unis, Royaume-Uni)

Spotlight :

Anthropocene : The human epoch de Jennifer Baichwal, Nicholas de Pencier, Edward
Burtynsky (Canada)
Birds of passage de Cristina Gallego et Ciro Guerra (Colombie)
Maiden d'Alex Holmes (Royaume-Uni)
The biggest little farm de John Chester (Etats-Unis)
The mountain de Rick Alverson (Etats-Unis)
The nightingale de Jennifer Kent (Australie)

Kids :

Abe de Fernando grostein Andrade (Brésil)
The elephant queen de Victoria Stone et Mark Deeble (Royaume-Uni, Kenya)
The witch hunters de Rasko Milijkovic (Serbie, Macédoine)

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?