Justice

Aveyron : Il dérobait des bouteilles d'alcool pour pouvoir se faire soigner

  • Le prévenu écumait en Aveyron le rayon des alcools forts.
    Le prévenu écumait en Aveyron le rayon des alcools forts. CPA, image d'illustration. -
Publié le / Modifié le S'abonner
A six reprises dans des magasins aveyronnais, le prévenu soustrayait des bouteilles d'alcool qu'il revendait par la suite...

De nationalité géorgienne, l'homme de 46 ans qui comparaîssait ce lundi après-midi en audience avait besoin d'une interprète pour traduire ses propos et ceux du tribunal. Lequel a consenti, après en avoir délibéré, à renvoyer l'étude de son cas au 11 février prochain pour lui permettre de mieux préparer sa défense sous les conseils de Me Annabel Montels-Esteve, qui a relevé notamment l'absence d'interprète au cours de sa première garde à vue et compte soulever une nullité de procédure. 

Car l'homme a été interpellé à Millau vendredi 11 janvier dans le cadre d'une enquête pour vols dans des magasins de la cité du gant. En réalité, l'homme a reconnu avoir commis de nombreux larcins, en récidive pour avoir été condamné le 24 janvier 2018 à Aix-en-Provence pour des faits similaires. Une quarantaine de bouteilles d'apéritifs et spiritueux auraient été soustraites à la caisse des magasins par son complice (toujours recherché) et lui-même. A des fins de revente explique-t-il à la barre car, souffrant de nombreux problèmes de santé il espérait "réunir de l'argent pour pouvoir se faire opérer" en France.

Il fuit la Géorgie pour demander asile 

Par ailleurs, ce Georgien qui peut justifier d'un domicile à Montpellier vit avec sa femme et ses deux enfants de 12 et 14 ans après avoir fui il y a un an son pays d'origine "à la suite de l'incendie de ma maison". C'est en France qu'il choisit de se rendre "car c'est un pays démocratique". Ses enfants sont scolarisés, lui, court d'hôpitaux en hôpitaux pour soigner son diabète notamment et faire réduire médicalement une corpulence hors du commun. Il a entrepris une demande d'asile qui bloque son obligation, prononcée précédemment, de quitter le territoire français. Mais au fil de ses nombreuses pérégrinations, il dérobe volontiers des bouteilles pour subsister... 

Il se rend en Aveyron depuis Montpellier dès le 27 décembre, pour étancher, sinon sa soif, du moins son besoin de voler. Whisky, vodka, bourbon, anisette, champagne, rhum... Tout y passe. Au détriment de commerçants de Saint-Christophe (deux fois), Salles-la Source, Rodez, et Millau à deux reprises (Auchan et Géant casino) le 11 janvier dernier. Avant d'être interpellé. Les policiers trouveront dans sa voiture (qui lui a été confisquée) 15 bouteilles supplémentaires d'alcools forts. "Je comprends que j'ai fait des bêtises, je m'excuse", lancera-t-il au tribunal ce lundi après-midi au tribunal.

Placé en détention provisoire, c'est sous ce régime qu'il comparaissait au tribunal. Toute la question a été de savoir, en renvoyant le traitement de cette affaire au 11 février, s'il devait rester jusque là en détention ou s'il pouvait faire l'objet d'un contrôle judiciaire. Le ministère public a requis son maintien en prison, le risque de le voir "s'évaporer dans la nature" et commettre à nouveau de tels actes pour ces mêmes raisons, "étant bien réel". Son avocate a plaidé son suivi médical et les rendez-vous qui l'attendent à cet effet, sa bonne volonté de ne jamais avoir voulu se soustraire à la justice... Et a convaincu le tribunal d'une remise en liberté sous contrôle judiciaire, au grand soulagement perceptible de sa femme et de ses enfants, présents en salle d'audience. 

L'immobilier à Salles-La-Source

79500 €

A découvrir terrains à bâtir à Souyri. Secteur idéal, terrains plats viabil[...]

87300 €

Situé dans la commune de Salle la Source, à 14 km de Rodez. Joli terrain pl[...]

499000 €

Superbe maison, à découvrir à 15min de Rodez. Maison agréable et fonctionne[...]

Toutes les annonces immobilières de Salles-La-Source
Réagir