Santé

Des vœux pour une "renaissance" de l’hôpital de Decazeville

Abonnés
  • Les récents retraités de l’hôpital ont été honorés hier après-midi par le directeur Vincent Prévoteau (à gauche) ainsi que par la directrice déléguée, Christelle Dumoulin (au centre)./  MCB.
    Les récents retraités de l’hôpital ont été honorés hier après-midi par le directeur Vincent Prévoteau (à gauche) ainsi que par la directrice déléguée, Christelle Dumoulin (au centre)./ MCB. MCB. / MCB.
Publié le / Modifié le S'abonner
Cérémonie des vœux, hier après-midi, à l’hôpital de Decazeville, en présence de l’équipe de direction, des élus, du personnel soignant et des patients. Il s’agit d’avoir foi en l’avenir.

Nommé en juin 2017 directeur par intérim de l’hôpital de Decazeville, Vincent Prévoteau, qui dirige le centre hospitalier de Rodez, a impulsé un souffle nouveau, épaulé par une directrice déléguée, Christelle Dumoulin, à qui il a rendu publiquement hommage hier, tout comme il a longuement souligné l’engagement des équipes médicales.

"Malgré la situation complexe de l’hôpital, j’ai dit oui tout de suite lorsque j’ai été sollicité par l’Agence régionale de santé", a déclaré Vincent Prévoteau. Hier, il a réaffirmé sa "foi dans cet hôpital" et son " plaisir d’y être". "Je crois en la place de Decazeville en tant que centre hospitalier général. J’ai toujours veillé à ce que l’hôpital de Decazeville soit inclus dans la construction collective de soins. Il faut prendre chaque établissement avec son identité. Tous les établissements ont leur place, c’est ma conviction profonde. Et si un maillon est affaibli, il affaiblit les autres". "La noblesse de soins est la même partout. Le sens de notre action est d’assurer une qualité et une sécurité des soins, une même offre pour tous les citoyens où qu’ils habitent." Avec Vincent Prévoteau "les choses vont dans le bon sens", se félicite le maire, François Marty. En effet, le directeur s’emploie à fixer un cap à l’hôpital de Decazeville. C’est ainsi que des praticiens du centre hospitalier de Rodez se sont engagés à venir lui prêter main-forte. Il a également signé une charte du patient informatisé, "un impératif majeur pour travailler avec les autres équipes et avancer dans la gouvernance".

Il a également déposé une demande pour cinq lits de soins palliatifs et espère le soutien de l’ARS afin de "mener une action pleine et entière sans incertitude".

Christelle Dumoulin complétait ses propos en annonçant l’arrivée d’un dermatologue, d’un médecin urgentiste, et précisait qu’un autre médecin viendrait renforcer prochainement la gériatrie. "Cet hôpital doit avoir la place qu’il mérite. Nous devons bâtir ensemble une action forte afin que l’hôpital de Decazeville soit reconnu tout comme on doit une reconnaissance à l’action des équipes médicales".

De son côté, le président du conseil de surveillance, Maurice Andrieu, souhaitait "que cette adaptation de l’hôpital soit une mutation pour aboutir à une renaissance".

Un cabinet est d’ailleurs en train d’établir un diagnostic précis de l’hôpital avec ses forces et ses faiblesses. "2019 sera jalonnée de défis et nous essaierons de tendre vers un équilibre financier mais Decazeville mérite mieux qu’un simple hôpital-hospice local".

N’oublions pas que l’hôpital est, en outre, le premier employeur de la ville.

GDM
L'immobilier à Decazeville

229000 €

A VENDRE -Proche Vallée du LOT-Nichée dans un écrin de verdure, 2 Maisons d[...]

81500 €

Immeuble de rapport en parfait état. Ce petit immeuble est composé de deux [...]

60500 €

A VENDRE DECAZEVILLE-Proche Lycée,Hôpital ,belle bâtisse d'environ 180 m2 h[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir