Actu

Saint-Paul n’oubliera pas Gérard Durand

Abonnés
  • Gérard Durand avec un groupe de visiteurs dans l’église romane St-Paul.
    Gérard Durand avec un groupe de visiteurs dans l’église romane St-Paul.
Publié le / Modifié le S'abonner

Gérard Durand a-t-il inspiré le maître verrier qui a réalisé le portrait de Paul, sur un récent vitrail de l’église dédiée à ce saint, au "Bourg" de Salles-la-Source ? L’œuvre ne manque pas de surprendre, voire de fasciner, parce que l’apôtre n’y est pas représenté selon les conventions de l’iconographie classique mais bien tel qu’on imagine qu’il devait être si on s’en réfère à sa vie plus que mouvementée : résistant, têtu, fonceur, cachant des trésors de générosité sous son masque de "dur à cuire"…

Autant de traits qui caractérisaient si bien Gérard, le sauveteur, le gardien fidèle de cette même église Saint-Paul qui était quasiment devenue sa résidence secondaire. Après avoir œuvré à sa restauration, il en faisait bénévolement découvrir les merveilles chaque après-midi des mois d’été, passionnant les visiteurs par ses explications aussi éclairées qu’enthousiastes. À lui seul, il était devenu un monument dont des milliers de touristes gardent le souvenir attendri.

Des blessures mal cicatrisées

Gérard Durand n’était pas un spécialiste de l’art roman, ni davantage un universitaire, ni même ce qu’on appelle un "intellectuel". Son départ dans l’existence n’avait pas été facile. Né en 1947 à Rodez, fils de mère célibataire en des temps où la société se montrait féroce avec ceux qui n’étaient pas dans la norme, il avait été placé dès l’âge de trois ans dans un foyer d’enfants à Vabre. Souvent, quand il se sentait en confiance, il évoquait ces débuts dont il gardait des blessures mal cicatrisées qui pouvaient expliquer sa sensibilité à fleur de peau.

À quinze ans, après sa scolarité à l’école Monteil, il entrait en apprentissage de plomberie à l’entreprise ruthénoise Morin.

En 1969, il épousait Jacqueline, originaire de Villefranche-de-Rouergue, avec qui il aura quatre enfants : Olivier, Marie-Pierre, Guilaine et Jean-David qui leur ont donné trois petits-enfants.

Après trois ans à Béziers, c’est le retour en Aveyron et l’installation à Salles-la-Source. Gérard devient le fontainier attitré de la commune. Aucun branchement d’eau potable de ce vaste territoire, aucune maison ne lui sont étrangers. Il exerce dans le même temps son métier de plombier, se montrant au moins aussi soucieux de rendre service que d’établir des factures, se contentant tout aussi bien d’un chou du potager chez le client qui lui paraît peu argenté. Et puis il sera embauché à Centre-Presse où il rejoindra l’équipe des rotativistes pour un travail nocturne.

Une sensibilité à fleur de peau

Pour les habitants de Salles-la-Source, Gérard Durand a incarné pendant des dizaines d’années le bénévolat porté à son expression la plus haute. Claire Delmas, l’ancienne conservatrice des Antiquités de l’Aveyron se souvient avec émotion de son énorme contribution au sauvetage de l’église Saint-Paul, et plus particulièrement du Christ roman du XIIe siècle qui en est le joyau. Gérard sera encore le fondateur du club de ping-pong. Pendant des années, il œuvrera au maintien de la fête locale de la Saint-Loup. On le verra se dévouer inlassablement sur tous les fronts, heureux de faire plaisir, poussant des coups de gueule dont personne ne songeait à lui tenir rigueur tellement on connaissait à la fois son immense générosité et sa sensibilité à fleur de peau.

L’émotion qu’a soulevée parmi la population locale son départ précipité est à la mesure de l’estime et de la popularité dont il jouissait. Saint Paul s’ennuie déjà, dans l’église du Bourg.

"Et à nous, Gérard, tes coups de gueule ne vont pas tarder à nous manquer. On t’aimait bien, tu sais. Les habitants du Bourg dont tu étais te le manifesteront prochainement au cours d’une cérémonie intime, entre amis du quartier. Une soirée hommage plus large, simple et sur un mode festif, sera proposée ultérieurement autour de ton beau souvenir à tous ceux qui voudront s’y joindre" prévoient un groupe d’habitants, le cœur plein d’émotions.

CORRESPONDANT
L'immobilier à Salles-La-Source

78750 €

Au pied de la cascade de Salles la source, venez découvrir ce magnifique lo[...]

499000 €

Superbe maison, à découvrir à 15min de Rodez. Maison agréable et fonctionne[...]

60000 €

Terrain constructible d'environ 1000 m2...[...]

Toutes les annonces immobilières de Salles-La-Source
Réagir