Patrimoine

Cure de jouvence en vue pour la croix du Calvaire

Abonnés
  • Depuis la table d’orientation du calvaire, la vue sur la bastide flirte avec l’incroyable.
    Depuis la table d’orientation du calvaire, la vue sur la bastide flirte avec l’incroyable.
Publié le / Modifié le S'abonner

L’association des Amis du Calvaire va lancer plusieurs chantiers pour cette année 2019, à commencer par celui concernant le socle de la croix de la chapelle du Saint-Sépulcre.

La couleur rouge, des lumières de la croix du Calvaire, rayonne dans la nuit. Comme un point d’ancrage pour la ville et ses habitants qui, en levant la tête la distinguent entre ciel et terre. Or, comme le mentionne le président de l’association des Amis du Calvaire Saint-Jean d’Aigremont, Michel Allot, son socle la supportant est en souffrance. "Conçu avec le premier béton de France en 1926, il prend l’eau et souffre du gel", détaille-t-il. Ce qui génère un risque évident pour l’imposante croix du Saint-Sépulcre et les statues qui l’entourent. Si on laissait les choses en l’état, poursuit le président, le socle risquerait de s’affaisser… Et la croix prendre la posture de la tour de Pise !" Donc le gros dossier de l’association pour cette année 2019, qui vit essentiellement de dons, sera de tout mettre en œuvre afin d’éviter cette éventualité. La croix va être déposée, le socle bénéficiera lui d’un renforcement, mais, selon la volonté des services de Bâtiments de France, restera à l’identique. L’espace situé entre la croix et la table d’orientation sera pavé, alors qu’un éclairage sera intégré au sol. Celui-ci éclairera le fronton de la chapelle.

Quant à l’éclairage de la croix qui complétera le chantier, lui aussi bénéficiera d’un coup de neuf.

Quelle couleur pour éclairer la croix ?

Mais qui dit coup de neuf, implique aussi une réflexion sur la couleur de la lumière. Le "rouge" que des générations de Villefranchois ont connu perdurera-t-il ? Michel Allot dit n’avoir aucune idéologie sur ce point. "Les Bâtiment de France auront leur mot à dire."

Dans la foulée, l’association envisage la création d’un site internet à images virtuelles retraçant le cheminement des pénitents depuis la Chapelle du Petit Languedoc jusqu’au Calvaire. Ses membres planchent, également sur le financement de la maison d’accueil et la communication à faire autour des deux chambres d’hôtes devant générer des fonds afin de tendre à l’équilibre financier. "Nous devons nourrir le fonctionnement de la maison d’accueil à partir de ça", tranche Michel Allot. Il envisage aussi l’installation d’une exposition permanente sur la création de la bastide dans la chapelle du Saint-Sépulcre.

L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

42000 €

Terrain constructible d'environ 800 m² sur la commune de VILLEFRANCHE DE RO[...]

28500 €

Maison située au centre de Villefranche-de-Rouergue. Elle comprend au 1er é[...]

149900 €

Cette maison entourée de nature se touve à Villefranche de Rouergue, à prox[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir